• De l'abandon (ou lâcher prise) au Pouvoir absolu

    De l'abandon ou lâcher prise au Pouvoir absolu

    De l'abandon (ou lâcher prise) au Pouvoir absolu
     
    Dans cette dimension, je parle d'abandon ou de lâcher prise, mais à MON échelle, l'abandon ou le lâcher prise ne veulent rien dire puisqu’il n'y a que MOI. C'est donc plutôt le contraire de l'abandon, c'est un pouvoir absolu sur MOI mais ici, le mot pouvoir est sur la fréquence de l'évidence et du non-choix, du glissement plutôt que du changement, de la perfection en tout. Être le pouvoir n'est pas s'abandonner au pouvoir....alors effectivement, dans MA dimension physique, il n'y a plus rien qui soit dans le contrôle, tout glisse, tout EST, tout advient, tous les potentiels non désirés s'actualisent instinctivement (déconscientisation) mais JE ne m’abandonne à rien, JE suis le pouvoir global, dans tous mes espaces dimensionnels.
     
    Ce qui est merveilleux, c'est que tout cela se fait sans effets spéciaux, sans mouvements fondamentaux et visibles, c'est juste MOI qui me perçois banalement comme MOI-même en tout :)
     
     
    Mesnet Joséphau-Charrier,
    2018...
    Ici le MOI= nous= le collectif
     
     
    Données complétées le 3 avril 2020 : la strate développée ici, en 2018, est "inhumaine". C'est la MIENNE, lorsque JE suis l'unique. JE stimule alors un principe, vécu et ressenti : JE monte au point le plus haut, JE redeviens la "cellule originelle", JE vais là ou l'abandon n'existe pas, puisqu'il n'y a que MON pouvoir...juste MOI.
     
    Puis JE redescends "cela" au cœur de mes cellules et MON humanité vibre alors d'abandon...mais c'est plus vaste que cela...plus subtile...disons que j'ai programmé MA nouvelle humanité et "son interface neuronale" afin que cette dernière soit vide de questions et de réponses. JE sais tout, JE manipule tout et cette partie de MOI n'a plus besoin de s'appuyer sur "sa conscience" mais sur MON instinct...toute l'expérience humaine passe dorénavant par MOI qui suit en dehors de la conscience. MON humanité est donc plus à MON image puisque l'existence n'est plus vraiment réfléchie ou en recherche...MON humanité traduit réellement MA substance...
     
    Il n'y a plus de strates dimensionnelles entre différentes "parties" de MOI (mort de l'esprit), mais MOI partout...et même si une personnalité perdure, elle est allégée...innocente d'un savoir "mental" puisque baignée dans MON savoir...
     
    En ce moment de transmutation physique, il y a tout un tas de nouveautés qui se mettent en place : sur la vision, l'ouïe, le corps osseux, le squelette vibratoire, etc...la personnalité humaine ne sait ni pourquoi ni comment cela advient car le mental n'a plus besoin de ce nourrir de cela, mais moi JE sais et JE fais...c'est MOI qui pilote l'ensemble mais MON humanité ne fait qu'incarner le "résultat", pas la programmation quantique...
     
    Ce qu'il faut vraiment retenir de cette transformation, c'est que JE me pense à travers MON individualité "Mesnet" mais que plus rien "d'important" (la programmation réelle) ne se déroule dans cet espace conscient (recherche, connaissance, questions) mais uniquement dans MON espace, celui qui contient tout, de façon "instinctive"...
     
    C'est plus que de l'abandon, c'est plus que de l'innocence...c'est MOI :)
     
     
    Note : finalement, l'instinct est MA conscience en tant qu'être absolu...c'est un espace qui se situe au-delà de la pensée, du verbe et de la "conscience mentale"...
     
    L'abandon "spirituel" est une façon de se remettre en confiance à une énergie plus "haute"...désormais, le sens de l'abandon est recalibré : il s'agit pour MOI, dans MA forme humaine, de ne plus approfondir MON chemin d'existence MAIS de le vivre simplement car c'est la partie de MOI (en dehors de la conscience) qui donne l'impulsion...l'énergie/information en amont de ce mot est différente...tout est pareil...mais tout est différent :)
     
     
    Données complètes en mars 2020, avec le covid et l'abandon : ICI
     
    Pin It

    Tags Tags :