• Dans le nouveau cycle, l'amour n'a pas de préférence

    Dans le nouveau cycle, l'amour n'a pas de préférence

    Dans le nouveau cycle, l'amour n'a pas de préférence

    Vous quittez les rivages d'un certain amour. Vous ne pouvez aimer aujourd'hui comme vous avez aimé hier. Vous reparamétrez activement votre mental afin de saisir cette nouvelle fréquence, d'en comprendre les répercussions, de la vivre au quotidien, à chaque instant.

    Jusqu'ici vous aimiez l'autre en fonction d'un statut que vous lui donniez : vous admiriez votre guide spirituel, vous vous souveniez de certains liens karmiques, vous désiriez passionnément votre amant, vous vous engagiez avec force dans une relation amicale, vous aidiez vos parents avec tendresse, vous aimiez vos enfants par-dessus tout. Vous vous apercevez que certains liens se délitent, que vous n'aimez plus toutes ces personnes de la même façon. Quelque chose devient flou dans votre univers relationnel sans que vous puissiez déterminer la raison de ce vide qui semble vous détacher de ceux que vous aimiez. Vous avez le sentiment de ne plus aimer, de ne plus savoir aimer.

    Pas d'inquiétude, cette étape quantique est transitoire. Vous intégrez un espace neutre entre vos anciennes références concernant l'amour et l'amour absolu qui vous pénètre de sa grâce. Vos projections vous amenant à aimer autrui disparaissent, c'est inconfortable mais nécessaire.

    L'amour divin ne stigmatise personne et n'établit pas de préférence. L'amour unifié est le même pour tous. Votre mental va bloquer sur ce concept mais votre conscience va le saisir et initier cette nouvelle façon d'aimer.

    Vous aimez vos enfants autant que votre voisin. Vous ne séparez plus la notion d'amour, vous rayonnez d'amour.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2014

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,