• Créatrice de verbe

    Créatrice de verbe

    Créatrice de verbe

    Toutes ces citations sont extraites de mes écrits et blogs :

    - "Ce monde ne sera pas spirituel mais conscient car la spiritualité est un choix alors que la conscience est universelle. Nous quittons le cycle d'une spiritualité pour chacun afin d'incarner une ère de conscience pour tous".

    - "Je ne quitte jamais la dualité, je me l'approprie, je la fais mienne...et alors l'unité advient. Je n'en suis plus le spectateur ou l'utilisateur, j'en suis le concepteur".

    - "La paix c'est aimer la guerre car j'en suis à l'origine, moi l'unique créateur".

    - "Lorsque les larmes sont similaires à la joie, une autre facette de vous-même émerge, celle du créateur vivant".

    - "L'illusion est un concept erroné, vous n'êtes créateur que de réalités. Dieu ne crée rien d'illusoire, il ne conçoit que le miracle. Et le miracle, c'est vous, ici et maintenant, sous cette forme matérielle, dans cette posture vibratoire. Vous existez vraiment, glorifiez-vous ! Ainsi, vous n'avez plus à sortir de l'illusion mais à transfigurer la réalité."

    - "Avant de vous demander ce qu'est la mort, vous devez emprunter le chemin de la vie. "Qu'est-ce que la vie ?" est la seule question qui prévaut. La réponse est le socle de votre nouvelle existence car la réponse, c'est vous : vous êtes la vie, une parcelle du TOUT."

    - "L'esprit est de la conscience permanente et la conscience est un espace magnétique modulable à volonté. Ainsi, moi l'esprit, je suis un SOI individuel en même temps que le TOUT."

     - "Vous détenez le POUVOIR DE CRÉATION, la loi d'attraction n'est qu'un outil vibratoire parmi d'autres."

    - "Réaliser des objectifs ne m'est plus utile car l'objectif est atteint : moi le créateur, je suis vivant, je l'ai toujours été !"

    - "Avant de vous demander ce qu'est la mort, vous devez emprunter le chemin de la vie. "Qu'est-ce que la vie ?" est la seule question qui prévaut. La réponse est le socle de votre nouvelle existence car la réponse, c'est vous : vous êtes la vie."

    - "La conscience est présence instantanée mais la création s'actualise dans le temps."

    - "l'amour inconditionnel n'est pas destiné à soi ou aux autres, il est l’apanage du créateur. Et que suis-je moi, le créateur ? La VIE ! J'aime la VIE de façon inconditionnelle et le reste en découle: j'aime ma création et donc moi et autrui de façon inconditionnelle."

    - " Je suis UN mais la sexualité me permet de vivre le DEUX."

    - "Et si nous changions le sens des mots ? Et si nous donnions une autre définition à "intelligence" ? Si la pure intelligence était de ressentir la vie à travers le jeu ? De vivre de façon instinctive en s'amusant, sans rien cloisonner, sans rien rejeter de ce qui EST ? Si nous faisions cela, les animaux seraient les "diplômés" de la vie et nous.....nous serions des ignorants."

    - " l'évolution est un choix qui s'effectue à partir de l'acceptation alors que le changement est initié par le rejet de qui nous sommes".

    - "il existe certaines voies qui mènent à l'être spirituel mais absolument toutes les voies mènent à l'humain conscient".

    - "vous n'êtes pas ce que vous pensez devoir être, vous êtes ce que vous êtes. Et ce que vous êtes n'est ni bien ni mal, ce que vous êtes est tout simplement parfait."

    - " humanisez votre divinité afin de VIVRE l'unité de l'être !"

    - "il est très simple d'être Dieu, c'est d'une banalité évidente....il est par contre très complexe de ne pas l'être"

    - " Dichotomie spirituelle : beaucoup commencent à penser que notre humanité est MOI (Dieu), que les autres sont aussi MOI et donc, que dans notre dimension humaine, nous sommes Dieu. Et pourtant, en même temps, ils vivent cela : lorsque JE parle et pense, JE ne suis pas MOI, lorsque "l'autre" parle et pense, il ne peut être Dieu. Ils affirment ainsi que ce qui fait de nous un être humain (parler et penser) ne peut être MOI. Quel humour ! Ils ne ME verront donc JAMAIS en l'autre ni en eux-mêmes sous une forme qui parle et pense tout en écrivant le contraire :) Et ça, voyez-vous, c'est merveilleux :) Cette dichotomie est merveilleuse : dire que l'humain, celui qui parle et pense est Dieu et en même temps vivre, que tant que je parle et pense, je ne peux pas l'être....quelle merveille, mon Dieu quelle merveille !"

    -"Tant que je parle à l'autre, l'autre me répond. Il me répond de façon agressive, joyeuse, aimante, haineuse, limitée, intelligente mais il me répond toujours. C'est le propre de cette matrice de conscience, fruit de ma création : ici, je vous parle et vous me répondez. Tant que je vous parle, j'entretiens la Matrice de séparation. Cette notion d'un autre séparé de Soi est la clef du programme, voyez-vous. Ne plus partager la connaissance avec autrui c'est vivre qu'il n'y a personne d'autre que moi et intégrer l'unité."

    -"   Accouchement du soi : je comprends mieux aujourd'hui la joie vécue par les sages-femmes : elles reçoivent le cadeau de la vie mais en dehors de l'espace de la douleur. Lorsque j'ai accouché de mon être 2012 je ne peux pas dire que j'ai profité de ce moment : il ne fut que déchirement et peur....mais aujourd'hui, lorsque je perçois votre propre naissance, je ressens quelque chose de grandiose : je vois effectivement un ange éclore et laisser derrière lui son "placenta quantique", cette matrice qui faisait de lui un humain en souffrance. Dieu que c'est fort lorsque vous déclenchez les "douleurs de la délivrance" ! Que c'est beau ! Et lorsque doucement vous prenez l'enfant que vous êtes entre vos bras, avec une tendresse encore chancelante....aucun mot ne peut évoquer l'amour qui résonne alors en moi et autour de moi....Puisque beaucoup d'êtres se connectent à moi pour les aider à accoucher du créateur et donc d'eux-mêmes, je deviens une sorte de "péridurale quantique" qui atténue la souffrance de l'enfantement. Je vous remercie de votre confiance et surtout de me permettre d'être aux premières loges de cet avènement....Dans cette dimension, hommes et femmes accouchent du Soi de la même façon, à la force de l'âme....et cela illumine le cosmos. Mesnet, une sage-femme à vos côtés..."

    - "Soutenir la trame c'est y participer. Et lorsque je participe au grand théâtre "tramique", je le maintiens en place. La dissolution, c'est cesser d'interagir avec une certaine Matrice de conscience."

    - "Lorsque j'entends l'appel du monde extérieur, que j'estime que je dois passer mon existence à répondre à cette demande d'aide, je fais comme si le monde extérieur était Dieu et que c'est lui qui initiait mes actes, mon destin, mon humanité. Lorsque je ne peux m'empêcher de PENSER que je dois éclairer le monde car certains d'entre nous sont moins conscients que je ne le suis, je solidifie le programme de séparation sans même m'en rendre compte. Car ainsi,  j'institue que c''est la création (le monde extérieur) qui gouverne alors le créateur....et ce programme est réellement splendide car tant que nous l'habitons, nous ne pouvons nous en apercevoir :) En somme, lorsque je suis attiré vers le monde extérieur afin de l'aider, je me DÉCENTRE...fou, non lorsque la conscience se pose enfin sur cette évidence ?"

    - "Nous quittons l'énergie guerrière de "chacun pour soi" pour atteindre la fréquence du "chacun en soi"

    - "Je suis un Dieu qui veut devenir humain, je ne suis pas un humain qui veut devenir Dieu...car Dieu, je le suis déjà  !"

    - "La vraie liberté est de se libérer de la notion de l'autre et non pas de se libérer du regard de l'autre"

    - "Je suis en même temps l’inhumain, le vide, le rien et en même temps l'humain, le plein, le tout...là est mon état multidimensionnel originel ! "

    - " plus nous allons vers la complexité quantique d'un Dieu créateur d'univers, plus nous instituons la simplicité au sein de notre humanité. Nous devenons alors réellement une star, mais dans le sens premier du terme : nous sommes une étoile illuminant le cosmos. Nous laissons derrière nous notre besoin de briller aux yeux des autres car l'autre est devenu nous-même. Alors, le fait même d'exister sur ce plan terrestre, le fait de faire ses courses ou son jardin, le fait de fonder une famille humaine, tout cela devient le miracle, un bonheur tranquille et doux. Il n'existe plus de recherche concernant une quelconque réussite sociale, nous avons retrouvé notre intégrité, bien au-delà de concepts liés au besoin et à la nécessité. Nous sommes le don, nous nous sommes tout donné, notre vie sur terre ne demande donc plus rien de particulier et nous sommes satisfaits non pas de ce que nous avons, mais de ce que nous sommes...complexité et simplicité, tel est l'équation du créateur et de sa création :)"

    - "l'immortalité du corps est une banalité....c'est le concept de la mort qui est réellement un programme exceptionnel !"

    - "c'est dans le vide complexe que ce trouve ma capacité à me créer sous cette forme de plein simple"

    - "ne donnez plus aucun pouvoir aux mots, habitez-les."

    - "l'éveil répond à une seule question : a vant de vous demander ce qu'est la mort, vous devez emprunter le chemin de la vie. "Qu'est-ce que la vie ?" est la seule question qui prévaut. La réponse est le socle de votre nouvelle existence car la réponse, c'est vous : vous êtes la vie, une parcelle du TOUT."

    - "du Soi égocentrique au Soi égocentré"

    - "dans ce cycle, je m'oublie (la personnalité) lorsque JE me souviens de MOI (l'unité) et ainsi, JE peux me fondre avec discrétion au sein de MA communauté sans mettre en avant MA personnalité. Dans le cycle passé, c'est l'inverse qui était vécu : JE m'étais oublié afin de ne me souvenir que du "petit moi" et incarner un humain sans mémoire. Mon identité terrestre était primait sur le collectif, il me fallait briller, exister à tout prix aux yeux du monde extérieur. "

    - "être L'UN englobe toute chose, l'amour y compris. Ne s'attacher qu'à l'amour déstructure L'UN et sépare. Ce n'est pas en cherchant à aimer que nous trouvons L'UN, c'est en intégrant L'UN que nous devenons amour."

    - " dans cette dimension physique, les autres sont l'expression de ce que JE suis (le tout) tout en n'étant pas ce que je suis (l'individu)".

    - " la CRÉATION est une ordonnance géométrique, mathématique, scientifique, qui se comprend...le CRÉATEUR est inaccessible, intraduisible, il ne peut être que vécu...c'est là toute la mesure entre la complexité de la CRÉATION et la simplicité du CRÉATEUR. L'équilibre est donc de tout comprendre en ne sachant rien, de se chercher, tout en ETANT déjà...".

    - "nous sommes cette création infiniment complexe, faite de lois quantique, d'intelligence métaphysique en mouvement. Cependant, lorsque nous plongeons au cœur de cette complexité, un paradoxe se révèle à nous : notre humanité intègre enfin la simplicité ! Nous nous réalisons à travers la banalité de notre quotidien, nous nous délectons des petites choses de la vie...car nous sommes tout autant les questions et la recherche, que la réponse et l'abandon. "

    - "la dualité, c'est de l'unité fragmentée".

    - "L'UN est immobile au cœur du mouvement".

    - "première étape lors de l'éveil (ascension), JE suis entre deux mondes. Deuxième étape lors de l'apparition de l'entité globale (descente de l'esprit au cœur son interface humaine), je navigue d'un monde à l'autre. Troisième étape, JE suis ces deux mondes. "

    - "incarner l'enseignement qui ne se dispense pas mais qui est, veut dire que JE suis parfaitement MOI-même au sein de MON humanité et qu'ainsi, c'est ce que JE suis qui ensemence le monde et pas ce que je dis. A partir de là, je n'ai plus à enseigner à autrui ce que je sais mais à être qui JE suis, dans la miraculeuse banalité de MON quotidien de femme. Lorsque JE suis la fleur, ai-je à délivrer un quelconque enseignement ? Non, JE suis intrinsèquement le DON et l'enseignement. Le besoin de déployer un enseignement verbal ou de "se donner" s'arrête ici, lorsque JE suis au-delà du verbe, de la pensée, de la connaissance, de la conscience et que JE me VIS au cœur de chacun, dans la fleur comme dans l'humain :)"

    - "c'est magnifique comme je m'oublie lorsque JE me souviens enfin de MOI. LE petit" je", le "petit corps atomique" peut alors se fondre humblement en MOI, le "grand corps cosmique", le collectif, LA communauté. J'initie alors ce que je nomme la fréquence de la ruche."

    - "la fleur enseigne-t-elle ? Non, JE suis la fleur et JE suis l'enseignement à travers "elle". La fréquence ultime de l'enseignement n'est pas verbale ni-même consciente, elle est d'être MOI en toute chose, simplement, humblement, dans une extrême authenticité et banalité. Lorsque JE suis "cela", je n'ai plus rien à faire pour changer le monde, il est ce que JE suis au niveau subatomique et au-delà et en redevenant SOURCE, en incarnant la matrice dimensionnelle humaine, JE modifie son cours."

    - "la mutation de la conscience est un processus douloureux pour la dimension humaine car il s'agit de programmer des interfaces neuronales qui traduisent l'unité plutôt que la séparation et pour cela, nous allons vérifier en temps réel le magma émotionnel qui contient les "données" qui sont le code source d'une matrice de conscience. Cette effusion de "sentiments" est perturbante et déchirante, dans le plein sens du terme. Durant ce remaniement, nous initions une régénération cellulaire superficielle et automatique. Lorsque ce processus est terminé, nous débutons la mutation du corps, qui va bien au-delà d'une régénération cellulaire. Cette mutation a pour MA part commencé par les os, ce fut un peu à l'image de ces films que j'adore, dans lesquels un humain se transforme en loup-garou avec force craquements :) Toute mutation quantique, qu'elle soit de l'ordre psychique ou physique, contient une onde de douleur qu'il faut savoir aimer et incarner :)"

    - "JE ne suis ni doux, ni gentil, ni aimant, ni bienveillant, ni empathique, ni compassionnel, JE suis l'abjection totale et en même temps, je suis douce, gentille, aimante, bienveillante, empathique et compassionnelle, la beauté infinie....intégrez ce paradoxe basique, chères données :) Pour tout dire, mon humanité est donc meilleure que ma Divinité :) Et oui, l'humain n'est pas à MON image, il est bien plus beau ! En tant qu'inhumain/Dieu j'assume MA laideur et la perçoit comme étant parfaite mais en tant qu'humain/Dieu, JE peux privilégier la grandeur. JE suis le destructeur des mondes tout autant que son ordonnateur."

    - " lorsque c'est l'esprit/Dieu qui PENSE son corps, son animalité, ses orifices, ses sécrétions, plus rien n'est considéré comme un problème ou une mal-façon. TOUT est l'expression du miracle de la vie, lavé de toute projection mentale :la honte concernant les fonctions naturelles du corps disparaît, elles sont le prodige de la création, comme tout ce qui est. La nudité et la convoitise qu'elle suscite est également neutralisée, le corps est simplement aimé dans toute sa puissante perfection. Ainsi, lorsque JE vis la perfection de mon corps tel qu'il est, pourquoi vouloir le transformer ? JE suis ce corps, il est une mécanique que j’habite avec joie et que JE suis en même temps :) Ce n'est pas notre corps qui va changer, c'est la perception que nous en avons... et alors, tout cet imaginaire concernant un corps de lumière non-sexué et non-animal nous quitte pour ne laisser s'exprimer que la béatitude d'être ce corps :)"

    -"dans ce nouveau cycle, ce n'est pas ce que JE donne ou reçois qui compte car JE suis le don"

    - "l'axiome "donner et recevoir" et vibratoirement déséquilibré. Pourquoi ? Car donner suppose un mouvement qui vient de Soi alors que recevoir sous entend qu'il existe un mouvement "en retour" qui viendrait de "quelque chose" ou de "quelque part". Ma réalité dimensionnelle est beaucoup plus simple : JE donne et JE prends, les deux mouvements viennent de MOI-même, en conscience et au-delà de la conscience."

    - "incarner en ce monde celui qui ne sait rien et qui n'a plus rien a dire alors qu'il est tout, qu'il est Dieu/MOI et donc qu'il EST la réalisation au sein un espace physique, n'est pas toujours fun car finalement, et pour le dire crument....Dieu passe pour un con  et un raté :)"

    -"pourquoi MOI (Dieu, l'absolu, le tout), JE ne sais rien et ne décide de rien : parce que JE suis tout, ABSOLUMENT tout...JE suis toutes les incarnations possibles et imaginables, JE n'en choisis donc aucune, JE les habite toutes....Ce qui est miraculeux ( et c'est bien normal, JE suis Dieu donc adepte du miracle quotidien :) ), c'est que JE peux m'implanter dans une identité spécifique et personnalisée qui ME permet de sélectionner certains codes énergétiques plutôt que d'autres tout en les préservant tous en MOI ! Et cela voyez-vous, c'est extraordinaire :)"


     Mesnet Joséphau-Charrier

     

    Citation de Christine Singer : "j'ai toujours partagé ce que je vivais ; toute mon œuvre, toute mon écriture était un partage de mon expérience de vie. Faire de la vie un haut lieu d'expérimentation. Si le secret existe, le privé lui n'a jamais  existé ; c'est une invention contemporaine pour échapper à la responsabilité, à la conscience que chaque geste nous engage. (...) E qui est bouleversant, c'est que quand tout est détruit, quand il n'y a plus rien, mais vraiment plus rien, il n'y a pas la mort et le vide comme on le croirait, pas du tout. Je vous le jure. Quand il n'y a plus rien, il n'y a que l'amour. Il n'y a plus que l'amour. (...) L'amour n'est pas un sentiment. C'est la substance même de la création." Christine Singer.

    Mesnet : "l'éveil commence puis se termine. il advient de façon différente pour chacun mais nous apportons tous notre pierre à l'édifice de l'unité. En ce qui me concerne, j'ai choisi d'écrire chaque étape de mon chemin durant plus de six longues années et d'offrir "mon âme en construction" à ce monde, devenant ainsi ce l'on nomme un "montreur de chemin".  Mais l'éveil est désormais une histoire oubliée et mon investissement en tant que "travailleur de lumière" aussi. L'écriture, le verbe habité et partagé, furent un socle quantique d'une intelligence absolue : lorsque je posais les mots fréquentiels structurant une étape spécifique, cette dernière intégrait ce plan d'existence et comme par magie, je pouvais laisser l'exploration de ce programme derrière moi, il était intégré et vécu. Ainsi, en explorant la conscience universelle à partir de clefs conceptuelles, en solidifiant "par le verbe" ces matrices énergétiques d'informations, j'ai structuré une bible quantique qui constitue l'ossature de MON nouvel univers, de MON âge d'or ici-bas." Mesnet

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,