• GJ et fin du cycle des marchands du temple

    GJ et fin du cycle des marchands du temple

    L'argent est devenu un bien matériel qui s'utilise au même titre que n'importe quel bien. Il ne s'agit donc plus d'un outil "sans valeur" permettant des échanges neutres et valorisants mais d'une "valeur" en elle-même, qui s'accumule, s'amasse et se capitalise.

    L'argent n'est ainsi plus au service du vivant mais nous sommes au service de l'argent.

    Il est déroutant dans un monde dit "civilisé" de croire que nous avons encore une "dette" et donc une impossibilité à vivre décemment sur cette planète ! Si l'humain décide de dire stop à la dette et au concept du "manque monétaire", le problème est résolu, aucun billet de banque ne viendra manifester sa colère :) Modifions notre espace de conscience vis-à-vis de la monnaie et notre point de vue sur ces questions s'en trouvera transformé :) Nous n'avons pas de problème d'argent, nous avons une limite mentale concernant ce sujet.

    De plus, concernant l'énergie spécifique de l'argent, beaucoup d'entre-nous avons appris à ne plus la considérer comme essentiel : le don, le partage, l'échange, le troc, la gratuité, toute cette générosité naturelle et de bon sens, va  reprendre sa juste place.

    Il s'agit ici d'une étape spécifique, qui permet d'affirmer symboliquement que l'amour n'est pas à vendre. Pour ma part, cette évidence a été validée en 2018, lorsque j'ai donné tous mes ouvrages et cessé toutes mes activités "spirituelles" rémunérées (Lire  fin du bizness spirituel).

    C'est cela que voulait nous dire Jésus en chassant les marchands du temple, que l'intention pure du don ne peut être assujettie au commerce...et le mouvement des GJ symbolise parfaitement cette nouvelle fréquence au sein du collectif :)

    C'est donc de façon toute à fait logique que l'économie de l'égoïsme et de la prédation tombe en panne sèche. Ce système s'effondre de lui-même, les GJ ne font que mettre en lumière l'opacité d'une société protégeant sa monnaie plutôt que les personnes fragiles.

    Tout est donc parfait, le grand plan suit son cours de la plus belle façon qui soit :)

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    comprendre le mouvement des GJ à partir d'un prisme socio-quantique

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Les GJ, du "passage à l'acte" à "l'acte de passage"

    GJ, du "passage à l'acte" à "l'acte de passage"

    Les personnes qui s'en sortent le mieux dans ce monde, sont des individus qui transforment "le négatif" en "positif". Même dans la pire des situations, ils ne perçoivent qu'un apprentissage porteur de sens et en tirent profit. Grâce à cette observation permanente de leur psyché et de leurs actes, ils "déminent" les réflexes douloureux et actionnent une meilleure version d'eux-mêmes.

    Ainsi, lorsque la colère explose, lorsque la douleur les mènent vers les extrêmes et leur impose une action délétère ou violente, ils vont modifier la fréquence de ce "passage à l'acte" et considérer au contraire que cet acte est un passage vers plus de sagesse et de paix.

    Au niveau quantique, on ne peut différencier ou séparer l'individu du collectif : les lois sont identiques, le processus d'évolution de la conscience est similaire.
    Ne voyons donc pas une radicalisation des GJ à travers certains passage à l'acte, mais bien un rite de passage vers d'autres paradigmes.

    La communauté en éveil est actuellement une matrice en effervescence, elle fourmille d'un trop plein d'énergie pour le moment intraduisible et qui pourtant, est un flux porteur et intelligent.

    Le temps est à la respiration entre "l'avant" et "l'après" de l'acte de passage du 16 mars....

    Merci à toi, Hélène, et à nos échanges d'hier, ils sont à l'origine de ce petit mot fréquentiel :)

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    les GJ à travers un prisme socio-quantique

    20 mars 2019

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Phase 2 des GJ

    Phase 2 des GJ

    En quoi a consisté la phase 1 ? En premier lieu, il a été question de VISIBILITÉ. La masse populaire, celle qui est en vérité la richesse (sous toutes ses formes) de ce pays, a révélé son existence.

    En second lieu, nous avons développé à travers le collectif, un nouvel espace de CONSCIENCE : nous avons décompartimenté les informations et en avons extrait une trame intelligente et unifiée. Cette nouvelle matrice nous permet enfin de COMPRENDRE les rouages politiques dans leur ensemble et d'élaborer des solutions aux problèmes de ce monde.
    La r-évolution se situe ici, il s'agit avant tout d'une r-évolution des consciences.

    Troisièmement, nous avons façonné une structure innovante : une communauté sans leaders. Il y a eu quelques tiraillements, quelques trahisons et cela est bien normal, on n'incarne pas quelque chose d'aussi nouveau sans apprentissage.

    Quatrièmement, nous avons construit notre mouvement autour des manifestations et rassemblements. Cela a été très porteur car nous avons recréé du lien, de la fraternité, de la communication. Cette étape prend fin : les manifestations vont continuer mais nous allons élaborer une autre stratégie, que je ne connais pas encore, puisque tout commence aujourd’hui !

    Je dirais simplement que des actions vont avoir lieu dans "l'instant présent" et qu'il sera très difficile pour ce gouvernement de "lutter" contre cet espace-temps spécifique.

    Ensuite, nous allons nous appuyer sur le socle déjà existant des assemblées, des collectifs, des associations, des partis, des groupes : malgré leur multiplication sur tout le territoire, ce maillage est unifié et nous commençons à instituer des connexions entre régions.

    Au niveau quantique, que veut dire cette équation, "l'infiniment grand est équivalent avec l’infiniment petit" ? Tout simplement que les actions locales vont être aussi porteuses que les actions nationales...et mondiales ! :)

    En conclusion, ne lâchez rien chers GJ :) Nous avons déjà gagné, le monde change sur notre initiative et rien ne sera plus comme avant. Sachez porter votre regard sur ce qui est déjà acquis et si ce bilan n'a rien à voir avec des espèces sonnantes et trébuchantes sur votre compte, comprenez que vous avez déjà gravi les premières marches vers le sommet. :)
    Il va vous falloir lâcher prise et vous fondre dans une évolution permanente si vous voulez vivre confortablement le reste du voyage. :)
    Il n'a jamais été dit que cette r-évolution serait rapide et facile. On ne change pas le logiciel d'une civilisation en deux temps trois mouvements....
    Soyons positifs en tout, encourageons-nous les uns les autres, soyons soudés, fraternels et bienveillants....tout va bien, l'aventure continue : le chemin reste encore à parcourir mais le but est déjà atteint, ne le sentez-vous pas ? 

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    concevoir les GJ à partir d'un prisme socio-quantique

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Inversion des pôles et réalités alternatives à partir du mouvement des GJ + révolution plutôt que manifestation

    Inversion des pôles et réalités alternatives à partir du mouvement des GJ + révolution plutôt que manifestation

    En premier lieu, pour appréhender ces écrits, il faut concevoir que la physique quantique n'est pas un espace réservé à des physiciens "bac +30" mais au contraire, que la physique quantique constitue un ensemble de lois qui s'appliquent en permanence au sein même de notre quotidien....et donc au mouvement des GJ :)

    Voyons ici trois points d'ancrage :

    1 / Inversion des pôles ou inversion des paradigmes de conscience : dans le cycle civilisationnel que nous quittons, la réalité première, lorsque l'on évoquait la notion de "réussite sociale", se focalisait sur un enrichissement "physique" (yachts, maisons et châteaux, vêtements haute couture, voitures de luxe...). La pauvreté était donc le marqueur de l'échec, de l'incompétence et d'une déficience intellectuelle.

    Désormais, cette réalité devient secondaire, elle laisse place à un nouvel espace de conscience : s'il n'existe finalement qu'une poignée de mégas-riches c'est tout simplement que la norme humaine est celle de la simplicité. La grande majorité d'entre nous demandons peu à la vie : une famille, de quoi manger et nous loger dignement, nous rencontrer autour de loisirs ordinaires, une activité humainement enrichissante. Ceux qui engrangent pouvoir et richesses sont donc les plus fragiles d'entre nous et les moins ancrés dans la conscience binaire du vivant. Voyez-vous comme tout s'inverse et devient logique ? :) Le "demander peu" devient ici abondance absolue, un potentiel qui n'exige ni argent ni consommation excessive !

    Nous n'aimons pas les batailles, nous n'avons aucun goût pour cela mais il est temps d'aider cette minorité (les élites) à guérir de leurs besoins, de leurs peurs et de leurs manques. Dans la nouvelle civilisation en cours de formatage, nous incarnons la réussite, non pas à partir de biens matériels mais à partir d'une immense propension au dépouillement et à la frugalité :) 

    2 / Réalités alternatives : c'est bien notre regard sur le monde qui en dessine les contours. Si nous choisissons BFM comme axe d'observation, nous acceptons une réalité tronquée et limitée, mise à notre disposition par une élite corrompue. Le prisme qui nous est alors imposé est distordu, effrayant, enfermatoire et partiel. Désormais conscients de ce phénomène, les GJ ne regardent plus la télévision, celle-ci ne diffusant en  vérité que l’écho d'une réalité confiscatoire de liberté. Ils multiplient au contraire les sources d'information et se construisent ainsi un espace "du réel" beaucoup plus vaste et lumineux.

    Une réalité ne s'impose pas de "l'extérieur", elle se structure à "l'intérieur" et ici, la propagande médiatique n'a plus aucun pouvoir. Les GJ ouvrent la voie à d'innombrables réalités alternatives et ces dernières prennent doucement racine dans la matrice sociétale. C'est un immense pouvoir que nous possédons là et ce dernier ne peut être réprimé par aucune institution.

    3 / Ni manifestation ni casseurs mais une r-évolution : je me suis fait arrêter le 16 mars (un jour particulier car la "presse" fait ses gros titres sur l'incendie du Fouquet's à Paris ainsi que d'une banque). Cela m'a permis de discuter "de visage à visage" avec un gendarme en pleine action : la répression à l’encontre d'un GJ. Et je ne peux que constater leur étroitesse de vue, leur limite intellectuelle. Ils ne peuvent que répéter en boucle, avec le visage fermé et faussement autoritaire qui va avec : "je fais mon travail , je fais mon travail" :)
    Nous le savions, mais nous pouvons tous le voir "en live", nous sommes entre les mains des êtres les moins conscients qui soient. Ils ne peuvent qu'exécuter des ordres, avec méchanceté et dureté, jouissant de leur pouvoir sur autrui. Ils ne comprennent rien à ce qui se joue actuellement, enfermés dans des dogmes d'un autre âge, dans un logiciel de pensée totalement obsolète....ils ont reçu des ordres, ils les exécutent sans avoir l'idée de les remettre en question...ça ne vous rappelle rien ? :)
    Cela fait déjà quelques semaines que nous ne sommes plus face à des manifestations. Nous pouvons également oublier les termes de casseurs et de factieux. NOUS SOMMES EN RÉVOLUTION et lorsque vous initialisez ce mot, vous comprenez mieux le chemin qu'il nous reste à parcourir.
    La révolution des consciences est en cours. La matrice collective change de cap et nous sommes une majorité à pouvoir accompagner ce processus quantique sans haine ni colère envers ceux qui dorment encore dans une société qui n'existe déjà plus...
    Pendant que les "forces de l’ordre" ont comme priorité absolue le vol d'un T-shirt, nous avons, nous les GJ, une vision éclairée des enjeux ...:)
    C'est pour cette raison que nous avons déjà gagné. :)  
    P.S : ne jamais oublier non plus que d'un point de vue quantique, le rôle du "méchant" joué par le pouvoir en place, est extrêmement porteur. Sans son action injustifiable, sans la pauvreté sociale qu'il impose à "la masse", le mouvement des GJ n'existerait pas.....Ainsi, l'évolution prend sa source dans le terreau "du pire", et c'est avec gratitude que l'observateur en nous, s'empare de cette réalité. Cette dernière doit désormais être façonnée à partir d'un espace de conscience qui ne juge rien mais comprend tout. :)  

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    Les gilets jaunes à travers un prisme socio-quantique...

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Le don non consenti des GJ

    Le don non consenti des GJ

    Dans le collectif, le blocage concernant la "fréquence du don" est désormais très perceptible : les GJ font sécession concernant les impôts et taxes.

    Jusqu'ici, chaque citoyen versait sa contribution de bonne grâce car cette dernière permettait la construction d'un modèle sociale accessible à tous : éducation, justice, postes, hôpitaux, transports, tous ces services publics constituaient le socle du "vivre ensemble" et avaient été chèrement acquis par les générations précédentes.

    Mais il est visible qu'une caste s'est emparée de cette manne financière et ce, sans contrepartie : les habitants des petites villes et des campagnes sont allègrement ponctionnés alors que le tissu social est détricoté par une administration fossoyeuse de la dette plutôt que moteur de l'économie.

    Ainsi, le don n'est plus consenti, il est exigé, et cet état de fait est extrêmement violent : les prélèvements obligatoires (qui ne servent plus le collectif mais une élite corrompue), sont intrinsèquement considérés comme un vol.

    Le moyen-âge est bien loin de nous et pourtant le servage est redevenue, sans même que l'on s'en rende compte, une coutume qui s'est banalisée. Il est temps que les citoyens remettent de l'ordre dans ces pratiques d'un autre âge :) L'énergie quantique qui sous-tend le don doit être rééquilibrée.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    Le mouvement des GJ à travers un prisme socio-quantique...

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique