• Comment les initiés utilisent concrètement le temps contre les gilets jaunes

    Comment les initiés utilisent concrètement le temps contre les gilets jaunes

    Le temps est ce qu'il y de plus précieux en ce monde : avoir le temps de vivre, de respirer, de se développer, de guérir, d'aimer, de jouer.

    Ceux qui détiennent le pouvoir utilisent le temps "contre nous". Ils le compressent lorsqu'il s'agit de nous enfermer dans une société dont ils dessinent les failles qui nous mènent vers la servitude, et ils l'étirent à l'infini lorsqu'il s'agit d'eux. Ainsi, ils prennent le temps, se l'approprient et le dévorent. Le temps est à leur disposition, leur laissant toute latitude de perpétrer leurs forfaits sans prendre le risque d'une condamnation, alors qu'un manifestant est sanctionné à la vitesse de la lumière.

    Le temps c'est de l'argent, oui, mais c'est aussi de la justice....et lorsque la justice est en dehors du temps pour les élites, la justice ne veut plus rien dire. Une justice à deux vitesses, c'est une justesse à deux temps !

    Instinctivement, les gilets jaunes ont bien compris qu'ils devaient eux aussi façonner le temps et qu'il est nécessaire de solidifier le mouvement dans un espace-temps illimité. En s'émancipant du temps, en se projetant sans inquiétude dans le long (très long) terme, cette r-évolution s'ancre dans notre avenir collectif et c'est une bonne nouvelle :)

    Le temps n'est pas l'ennemi des gilets jaunes, au contraire, c'est son plus grand atout. Lorsqu'on évoque la manipulation d'état, il faut donc tenir compte de la manipulation du temps : ce n'est pas sans raison que les médias appuient très souvent sur la notion de temps, ils souhaitent réduire le temps du mouvement car ils ont compris que pour la première fois...le temps joue contre eux :)

    Alors chers gilets jaunes, n'ayez plus peur du "temps qui passe", faites du temps votre partenaire le plus sur !

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    replacer le mouvement des gilets jaunes dans un espace socio-quantique

     

     

     


    votre commentaire
  • La franc-maçonnerie, une énergie d'un autre temps...

    La Franc-maçonnerie, un sujet redondant chez les GJ

    Je l'ai dit dans cet article concernant la pédophilie, la noirceur du collectif est parfois beaucoup plus importante que celle qui nous appartient en propre. L'éveil spirituel nous oblige donc à plonger dans nos failles mais aussi dans celles d'individus/MOI dont l'ignominie dépasse l'entendement (cf note 1).

    La franc-maçonnerie symbolise ce phénomène. Cette "loge" s'appuie sur deux sections distinctes : pour l'une d'entre elles, il s'agit plus d'un "club" quelque peu select, permettant de constituer un réseau qui facilite le bizness.

    On entre et on sort de cette loge assez facilement mais il y existe un "plafond de verre", c'est-à-dire un niveau maximum qui ne permet pas d'accéder aux postes stratégiques (ministre, préfet, etc). Cette strate de la Franc-maçonnerie n'est finalement qu'une sorte de country club amélioré.

    L'autre branche est celle du pouvoir absolu, vous pouvez "grimper les échelons" jusqu'aux plus hauts niveaux mais en contrepartie, il vous est impossible de quitter "le navire" en cours de route. Pour cela, il vous est demandé de participer à des réunions de plus en plus méphitiques, avec prostitution, viols, pédophilie, le tout avec photos à l'appui....il n'est alors plus possible de se défaire de la Franc-maçonnerie sans se mettre en danger. Vous faites partie du système, vous lui appartenez et vous n'avez pas d'autre choix que de le soutenir vaille que vaille, au prix de toutes les compromissions possibles.

    Symboliquement, entrer en Franc-maçonnerie, c'est un peu comme signer un pacte avec le Diable : vous offrez votre âme en échange de pouvoir et de célébrité....tout un programme :)

    Énergétiquement, la Franc-maçonnerie étant le socle du pouvoir en ce monde, ceux qui nous dirigent sont donc les humains le moins à même d'être les garants d'une démocratie bienveillante. Ils sont aussi les plus fragiles psychiquement, ceux dont la conscience reflète le pire de notre espèce car ils possèdent intrinsèquement en eux le germe de la tyrannie et de la folie.

    Ce système corrompu jusqu'à la moelle est assez bien fait finalement, car il s’appuie sur les plus bas instincts de l'homme : appât du gain, instinct de domination, pulsion, ego, peur, jalousie, bêtise....cette réalité plus que putride ne peut plus rester secrète, car la vérité est le socle du nouveau cycle. Ce type de structure est donc naturellement mise en lumière actuellement et ma foi, laissons remonter cette boue à la surface de nos consciences, pardonnons, et avançons :)

    (Note 1 : vous l'aurez compris, ici, le point focus n'est plus le Soi. Ce dernier s'efface au profit de la communauté, permettant à la programmation quantique de la Matrice de prendre son véritable envol : JE programme le collectif tout en l'observant et y participant. Le programmateur est nous/JE/MOI le tout ; l'observateur est l'entité globale ; le participant au mouvement sociétal est l'humain....ainsi, la multidimensionnalité de l'être est avérée)   

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    ou comment percevoir le mouvement des gilets jaunes à partir d'un point de vue socio-quantique...

     

     


    votre commentaire
  • Du pouvoir pyramidal au pouvoir sphérique + mon engagement au MAC

    Du pouvoir pyramidal au pouvoir sphérique + mon engagement au MAC

    Nous quittons l'énergie informationnelle quantique du pouvoir pyramidal et nous entrons dans celui que je nomme le pouvoir sphérique.

    Qu'est-ce que le pouvoir pyramidal : il prédomine dans toutes les strates de la société, il est présent au cœur de la politique, des entreprises et des familles. L'autorité d'une seule personne prévaut sur celle des autres, les décisions concernant le collectif sont élaborées par un individu, c'est ce dernier qui détermine le chemin à parcourir par la communauté.

    Dans cette équation (se référer à mes écrits, tome 1, L'inhumain humain), ce sont en général les plus fragiles d'entre-nous qui sont avides de pouvoir. Il s’agit pour eux d'une stratégie de protection certes, mais cette dernière engendre une gouvernance basée sur un ego fragilisé, un besoin de contrôle permanent, un manque de bienveillance et d'empathie. La tyrannie découle naturellement du pouvoir pyramidal et ceux qui gouvernent le monde sont en général des prédateurs impitoyables.

    Qu'est-ce que le pouvoir sphérique : ce n'est plus l'individu qui est au cœur du processus démocratique mais "l’ensemble unifié des individus" qui structure un champ d'énergie propre. Les gilets jaunes incarnent cette nouvelle énergie sphérique qui exige que chaque "cellule" soit équivalente à une autre. Il n'existe ici aucun leader car le fil conducteur n'est plus le "Soi individuel" mais "MOI la cellule originelle qui est nous". Ce type d'énergie quantique est  plus stable, car même si je retire un élément de cette sphère, son intégrité reste inaltérable.

    Pour générer/observer cette énergie dans "le réel", j'intègre actuellement le mouvement politique MAC, initié par Hayk Shanhinyan. De quelle façon le collectif va s'emparer de ce pouvoir sphérique et quels sont les premiers éléments concrets qui vont surgir de cet apprentissage/programmation ? C'est tout l'enjeu de cette nouvelle pratique démocratique :)  Cette expérience est menée à petite échelle, cette "sphère collective" ne comprenant que quelques milliers d'individus. 

    Le site MAC : ICI             Page Facebook MAC : ICI

    L'une de mes premières contributions sera de demander la création d'un conseil apte à visualiser la participation de chacun : personne ne doit se sentir exclu du processus, chaque citoyen doit pouvoir faire entendre sa voix et  "colorer" le collectif de sa propre réalité. A nous d'inventer (sous forme de sondages ou de référendums internes ?),  les outils adéquats afin de donner corps à ce nouveau modèle de société.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    l'expérience des gilets jaunes à partir d'un prisme spirituel et socio-quantique....

    Du pouvoir pyramidal au pouvoir sphérique + mon engagement au MAC


    votre commentaire
  • Le cas Ingrid Levavasseur

    Le cas Ingrid Levavasseur....

    J'observe un phénomène bien connu, il est au cœur de ce qui est reproché au gouvernement : bien souvent, les figures GJ, lorsqu'on leur parle de la violence de certains manifestants, renvoient leurs interlocuteurs à la violence originelle, celle des institutions car il est extrêmement violent d'organiser une société qui accepte le principe du "travailleur pauvre".

    Actuellement, de multiples lois sont adoptées afin de mieux encadrer les "pauvres", ceux qui bénéficient d'allocations et d'aides, alors que parallèlement, rien n'est fait pour remédier à l'évasion fiscale des "riches". La rapidité avec laquelle ce gouvernement promulgue des lois anti-pauvres, l'ingéniosité qu'il déploie afin d'inventer de nouvelles taxes, de nouveaux impôts, de nouvelles façons de surveiller (et réprimer !) le peuple, est confondante...alors que parallèlement, sa lenteur pour empêcher certains lobbies de polluer (par exemple) est parfaitement effarante. Tout ceci est extrêmement violent. Et c'est bien cette violence qui engendre une réponse violente en retour.

    Ingrid Le vavasseur a, sans le vouloir, actionné les mêmes fondamentaux : sa façon de s'approprier le mouvement sans actionner aucune structure démocratique a été extrêmement violente. Imposer son point de vue à des milliers de gens en difficulté a été extrêmement violent. Détruire la confiance que certains avaient mis en elle a été un choc extrêmement violent. Utiliser le GJ et l'acronyme du RIC à des fins personnelles, totalement en opposition avec les aspirations des GJ, a été un choix extrêmement violent.....et la violence s'est déchainée contre elle...mais cette dernière, comme pour le gouvernement, est une réaction à sa "violence originelle"...

    De plus, il y a désormais un certain "mépris de classe" lorsqu'elle évoque la violence vulgaire et hargneuse qui se déverse sur elle. Elle reproduit là encore les réflexes de ceux qui exercent violemment leur pouvoir sur autrui, tout en étant dans le déni de ce processus : Ingrid et Mr Macron ne peuvent admettre la violence au cœur de leur "management", ils ne peuvent donc en comprendre les causes mais simplement en condamner les conséquences : les GJ deviennent alors à leurs yeux un "magma inculte" pour lequel ils n'éprouvent nulle tendresse, nul respect.

    Et pour Ingrid, s'ouvre alors un paradoxe assez particulier : elle est en désamour total avec la plus grande partie du mouvement des GJ, dont elle provient pourtant....

    Ainsi, Ingrid reproduit exactement les mêmes erreurs que ceux qui sont au pouvoir actuellement et de façon naturelle, se sent de plus en plus en phase avec certains ministres, députés, hommes d'affaire...

    (Personnalité à suivre car chaque humain évolue et Ingrid peut, comme chacun d'entre nous, incarner le meilleur d'elle-même...laissons chacun grandir, expérimenter ses espaces de conscience, ne jugeons rien, posons de simples constats, observons...et avançons ensemble) 

    P.S : concernant son "retour" dans les manifestations (dimanche 17 février 2019), là encore, je perçois avant tout son incapacité à se remettre en cause : en reculant sur ses projets, elle a admit tacitement s'être trompée et cependant, sans préparer "le public", elle revient brutalement au sein d'une marche GJ. C'est elle ici qui divise encore une fois, ce qui permet aux médias d'extraire  des images de dissensions. Elle fait violence au mouvement, le malmène, ne communique pas avec lui, s'impose, refuse d'entendre que personne ne désire lui donner la place qu'elle souhaite s'octroyer :  une figure, une représentante, un porte-parole ou un leader.

    Le problème avec ce type de personnalité, c'est qu'elle n'a pas conscience de son impact sur la communauté, qu'elle amène cette dernière à réagir à ses actions et que c'est bien elle, à la base, qui initialise la violence et la séparation. N'ayant aucune lecture psychique ou psychologique des phénomènes de masse, elle malmène cette dernière sans même sans apercevoir et la désigne comme responsable des conséquences de ses actes. Ici, ce manque de sagesse est assez perverse car la personne  a le sentiment de donner d'elle-même, d'aider le mouvement alors qu'en réalité, elle est à l'origine de ses dysfonctionnements.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    percevoir la communauté à partir d'un espace socio-quantique et spirituel


    votre commentaire
  • Pédophilie, la noirceur la plus totale

    Pédophilie, la noirceur la plus totale

    Mes écrits ne sont pas destinés à tous :) Il est nécessaire de les percevoir à travers un prisme spirituel ou quantique, sinon, rien ne peut prendre sens :)

    Qu'est-ce que l'éveil du Soi ? C'est répondre à une question d'ordre métaphysique : que suis-je ? Qu'est-ce que la vie sur terre finalement ? Pourquoi tant de souffrance ? Et l'amour, comment le vivre à foison ? Bref, tout individu normalement constitué prend, à un moment ou à une autre, le chemin de "l'éveil spirituel".

    Cet éveil s'appuie sur un paradoxe fondamental : pour permettre l'émergence du Soi et devenir un être de lumière, il nous faut plonger dans notre ombre la plus profonde : notre ego agressif et jaloux, nos peurs les plus abjectes, nos réflexes d'auto-destruction, notre haine.....bref, tout ce qui est source de destruction et de conflit.

    C'est un travail minutieux (et difficile !) car il s'agit de modéliser un nouvel espace de conscience, de s'approprier le champ de la pensée plutôt que de le subir, d'engranger une multitude de connaissances "intérieures", de programmer sa propre interface neuronale. Ce nouvel axe de conscience est salutaire, car nous cessons de rendre autrui responsable de nos échecs en comprenant que nous sommes la source de nos défaillances. Nous devenons libres de nous forger un destin et cette force en nous, est un pilier indestructible :)

    Et ensuite ? Ensuite, il s'agit d'aller au-delà du Soi et d'incarner le collectif. Il faut savoir que d'un point de vue quantique, l'infiniment petit est équivalent à l'infiniment grand. Que signifie cette équation ? C'est affirmer qu'au niveau énergétique, "tout nous relis à tout" et que notre monde intérieur n'est aucunement séparé de notre monde extérieur : "vous êtes ce que je suis, je suis ce que vous êtes", telle est la vérité :)

    Lorsque cette donnée est enregistrée, l'unité prend tout son sens. Ainsi, même le pire d'entre-nous est ce que JE suis. C'est cet axiome sur lequel je vous invite à vous poser concernant le sujet qui va suivre : la pédophilie.

    Affronter le mal en Soi et affronter le mal en MOI (la cellule originelle) ne se fait pas sur le même curseur : bien souvent, un individu "normal" porte en lui une part d'ombre "acceptable"....mais au sein de la communauté, existe des incarnations purement sataniques, qui s'abreuvent d'atrocités et d'horreur.

    Cette noirceur sur laquelle je me pause actuellement au sein de la communauté, est beaucoup plus vaste que celle qui m'appartenait "en propre". Je me dois de laisser cette réalité remonter des abysses où elle était cachée. Notre vieux monde suppure, ses plaies purulentes ne peuvent plus contenir ce "poison de l'âme" et l'ignoble vérité jaillie de partout, pour nous inonder d'immondices et de perversion. Cette étape n'est pas belle à voir mais elle est un passage incontournable que nous devons soutenir dans la lumière et l'amour.

    La pédophile existe en ce monde et cela, dans les plus hautes sphères, celles du pouvoir et de l'argent. C'est donc un sujet que les "citoyens en gilets jaunes" devront verbaliser et assainir.

    Je pose ici la vidéo de mon frère Jules, que je remercie pour son travail immense et sa tendre générosité :

    Attention, pour ceux qui me lisent habituellement, ce sujet est difficile à supporter, si vous n'êtes pas prêts, laissez de côté cette vidéo.

    P.S : lorsque vous me lisez, comprenez qu'écrire "JE" ou "MOI" en majuscule, donne une tessiture vibratoire précise à mon verbe : JE = Dieu, le TOUT, L'UN, la cellule originelle, et donc "nous", la communauté...Ainsi, "JE suis pédophile" prend le pas sur "les autres sont pédophiles". La perception de ce que JE suis est alors plus vaste : JE suis l'ombre et la lumière, le bien et le mal, la beauté et l’abjection, la pureté et la putréfaction. JE contiens tous les potentiels, JE suis toutes les incarnations, aussi bien l'ange que le diable...

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    remettre les gilets jaunes dans un contexte quantique (sociologie quantique)...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique