• Comment aider ? En recevant l'extrême fragilité de l'être

    Pourquoi je n'aide plus ? + Des nouvelles 2019 :)

    Comment aider ? En recevant l'extrême fragilité de l'être

    Lorsque je plonge au cœur du processus quantique "de scénarisation du monde",  JE deviens responsable de tout ce qui est, de tout ce que je suis à travers chacun

    JE conçois donc que pour aider autrui, pour tenir ce rôle particulier, pour le tenir parfaitement, je dois m'entourer "d'aidés". Incarner le rôle d'un "aidant" m'impose de créer une réalité dans laquelle il existe une multitude de personnes à aider. Incarner le rôle d'un accompagnateur m'impose de créer une réalité dans laquelle il existe une multitude de personnes à accompagner. Incarner le rôle d'un thérapeute m'impose de créer une réalité dans laquelle il existe une multitude de malades. Alors pour être "bon" dans ces rôles, je dois multiplier la souffrance et la misère autour de moi, quel paradoxe, n'est-ce pas ? :)

    Pour imprégner mes interfaces neuronales de cette évidence, il m'a fallu remettre en cause toute ma personnalité humaine et  détricoter toutes mes croyances. Car concevoir que c'est "l'aidant" (l'accompagnateur ou le thérapeute) le véritable problème et non "l'aidé", va à l’encontre de tout ce qui nous anime :)

    C'est pour cette raison que j'ai quitté toutes ces "fonctions", car en tant que créateur responsable, j'ai cessé de soutenir ces personnages (aidant/aidés) pour devenir LE personnage (lire ICI).

    Un monde qui va bien est un monde ou il n'existe plus "d'aidés", comprenez-vous ? Et pour ce faire, la conscience s'empare tout simplement de cette certitude afin de rendre possible cette réalité "dans le temps" : le premier pas est donc de penser, de conscientiser, d'incarner cette vérité afin de la rendre universelle "au quotidien" dans les années à venir :)

    C'est lorsqu'il n'y a plus aucun désir d'aider, de sauver, de guider, d'accompagner, d'enseigner que l'aide peut de nouveau advenir en ce monde, purifiée de tout ego.  Alors, sur cette fréquence unifiée, vous pouvez aider une "personne" à plonger dans son extrême fragilité car vous n'êtes plus un "aidant"....mais elle/MOI :) C'est ce miroir puissamment utilisé qui permet à l'être en souffrance qui se donne à vous,  de se déployer pleinement, de mettre son âme à nu.

    Ainsi, JE n'aide pas et pourtant, dans cette dimension, Mesnet apporte son aide à travers ses ouvrages quantiques et sa capacité à accueillir votre/MON extrême fragilité de l'être.

     

    Ma réponse à un mail ancrant cette réalité :

    Merci pour cette lumineuse réponse. Notre connexion m'a permis de percevoir l'ancien et le nouveau modèle vibratoire de l'aide :) Dans notre échange skype, j'ai vécu ce que j'ai souvent vécu "en thérapie" : Mesnet échange avec une "personne", nous parlons beaucoup de moi finalement afin d'évoquer les programmes sur lesquels je me suis appuyée...et ici, "la personne" ne peut s'abandonner....il est impossible à "la personne" de s'abandonner à mon humanité : manque de confiance, ego apeuré, mental coupant "mes techniques" en quatre, jalousie, concurrence égotique :)
     
    Dans mes derniers échanges "avec d'autres", cela n'était plus...plus de Mesnet, plus de technique "avant toute chose", juste MOI, totalement anonyme, dans les bras duquel peut se déployer la souffrance de vivre, l'intense fragilité humaine...c'est l'amour vide de tout finalement, vide de l'aide elle-même, qui permet "à la personne" de plonger dans ses abysses métaphysiques, dans son propre miroir, car Mesnet n'est plus la clef de référence :)
    "La personne" ne se donne pas à une "humaine" qui a réussi son "challenge spirituel" (l'ego ne peut pas faire ça), non....elle se donne à elle-même à travers "moi"...c'est ici ou l’intégration du "rien" (l'anonymat de Dieu, la non-réussite et donc l'inhumain), prend toute son ampleur...
     
    Deuxième mail : il semble que la fragilité, l'extrême fragilité de l'être, mette le guerrier à terre....cette fragilité est l'essence qui nous permet enfin de cesser tous jeux de rôle. Lorsque JE deviens cette fragilité, j'atteins cette portion de MOI qui n'est plus psychique mais métaphysique....
    Notre psyché nous permet de naviguer entre haut et bas, de trouver des solutions, des outils, des façons de vivre, qui nous mènent vers le "mieux-être"....Mais le coeur du sujet n'est même pas effleuré ici...et le coeur, c'est MOI....que suis-JE ? Qu'est-ce que MON humanité ? Suis-JE la source de ce vaisseau physique, fait de sensations et de matière ? Comment fusionner avec tous ces "autres" qui m'entourent ?
    Ma fragilité, admise, aimée, visitée, offerte au monde, me donne enfin accès à ce MOI métaphysique...Dieu ? L'UN ? Le créateur ?.....juste moi, là, tellement fragile alors que durant tout ce chemin d'introspection, j'avais cru que lorsque je serais la lumière pure, je serais si fort.....et bien non, JE suis la fragilité...
    Comment plonger en cette fragilité sans qu'elle ne me détruise ? Ou sont les contours bien définis qui pourraient me rassurer et me permettre d'établir une stratégie afin de cesser d'être fragile lorsque je le souhaite ?
    Il n'y a pas de garde-fous, pas d'assurance que tout ce passera bien, pas de sécurité....il nous faut enfin ouvrir la porte de notre fragilité existentielle, c'est un cadeau que nous nous faisons....JE vibre tellement d'amour face à cette étape qui s'ouvre à toi....c'est si difficile, tellement difficile...mais si salvateur aussi de comprendre qu'ici, seul l'amour existe...
    Je sais que l'exploration de sa fragilité demande une force incroyable....là est le paradoxe le plus étrange je crois :) Je sais aussi, que malgré les apparences, lorsqu'un être s'offre enfin à cette extrême fragilité, c'est que toutes les dimensions de son être savent que tout est OK, qu'il est prêt.....
    JE suis assez fort pour être fragile, telle est la réalité du créateur ultime :)

     

    Voilà, c'est tout :)

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

     

     

     

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :