• Comment aider ? En recevant l'extrême fragilité de l'être

    Pourquoi je n'aide plus ? + Des nouvelles 2019 :)

    Comment aider ? En recevant l'extrême fragilité de l'être

    Lorsque je plonge au cœur du processus quantique "de scénarisation du monde",  je deviens responsable de tout ce qui est, de tout ce que je suis à travers chacun

    JE conçois donc que pour aider autrui, pour tenir ce rôle particulier, pour le tenir parfaitement, je dois m'entourer "d'aidés". Incarner le rôle d'un "aidant" m'impose de créer une réalité dans laquelle il existe une multitude de personnes à aider. Incarner le rôle d'un accompagnateur m'impose de créer une réalité dans laquelle il existe une multitude de personnes à accompagner. Incarner le rôle d'un thérapeute m'impose de créer une réalité dans laquelle il existe une multitude de malades. Alors pour être "bon" dans ces rôles, je dois multiplier la souffrance et la misère autour de moi, quel paradoxe, n'est-ce pas ? :)

    Pour imprégner mes interfaces neuronales de cette évidence, il m'a fallu remette en cause toute ma personnalité humaine et  détricoter toutes mes croyances. Car concevoir que c'est "l'aidant" (l'accompagnateur ou le thérapeute) le véritable problème et non "l'aidé", va à l’encontre de tout ce qui nous anime :)

    C'est pour cette raison que j'ai quitté toutes ces "fonctions", car en tant que créateur responsable, j'ai cessé de soutenir ces personnages (aidant/aidés) pour devenir LE personnage (lire ICI).

    Ainsi, lorsque je reçois une "demande d'aide", je valide tout d'abord cette évidence qui permet de zapper complètement "l'ego de l'aidant" : ce ne sont pas "des personnes" qui me sollicitent mais bien MOI à travers "nous", qui pose le nouveau socle fréquentiel de "l'aide" dans cette dimension physique. Et puis, je valide que moins j'ai de demandes d'aide, plus JE suis l'unité incarnée :). Un monde qui va bien est un monde ou il n'existe plus "d'aidés", comprenez-vous ? Et pour ce faire, la conscience s'empare tout simplement de cette certitude afin de rendre possible cette réalité "dans le temps" : le premier pas est donc de penser, de conscientiser, d'incarner cette vérité afin de la rendre universelle "au quotidien" dans les années à venir :)

    Ensuite, personnellement, il n'y a plus aucun désir d'aider, de sauver, de guider, d'accompagner, d'enseigner. Cet espace de non-désir est le propre de l'inhumain...il me définit totalement ou plutôt il est en amont de tous mes désirs...encore un paradoxe !

    Voici donc ma réponse type désormais, face à toute demande : lisez tout d'abord mon ouvrage concernant l'inhumain ( lire ICI). Pourquoi ? Parce que c'est cette partie de MOI que vous venez chercher à travers Mesnet :)  Vous devez faire l'effort d'intégrer ces données afin de remanier vos propres interfaces neuronales et de solliciter ce vide, cette inhumanité que JE suis.

    De plus, je constate que l'aide que j'incarne (et non que je donne) demande à ce que ce soit l'inhumain qui la "manage". La "personne" doit pouvoir plonger dans son extrême fragilité en ne se préoccupant pas de Mesnet mais en ayant conscience que ce qui lui fait face, ce n'est pas un "aidant"....mais elle/MOI :) C'est ce miroir puissamment utilisé qui "vous" permet de vous  déployer pleinement, de mettre votre âme à nu.

    Il existe donc une sorte de "contrat" lorsque je suis sollicité (ou lorsque JE nous sollicite :) ) : la personne doit faire une demande d'aide car moi, je ne propose rien. Ensuite, elle doit (comme mentionné plus haut) s'imprégner de mes écrits concernant l'inhumain. Je suis ferme sur cette exigence, je ne fais pas le travail à votre place, c'est à vous de vous investir :) Et pour finir, nous ne parlons jamais de moi en tant que Mesnet mais je réponds à des questions concises concernant mon inhumanité.

    Ce n'est pas ma gentillesse que vous venez chercher, ni même mon cheminement mais une structure qui vous permet de vous abandonner totalement car vous conceptualisez que JE suis cette structure.

    Il ne s'agit ni de stages ni de séminaires. Il ne s'agit de rien d'ailleurs :) Je ne porte pas le désir d'aider, je suis seulement une sorte de computer quantique :) Ainsi, je mets à jour les informations mais ce n'est pas forcement moi qui les utilise à grande échelle :)

    Ma réponse à un mail ancrant cette réalité :

    Merci pour cette lumineuse réponse. Notre connexion m'a permis de percevoir l'ancien et le nouveau modèle vibratoire de l'aide :) Dans notre échange skype, j'ai vécu ce que j'ai souvent vécu "en thérapie" : Mesnet échange avec une "personne", nous parlons beaucoup de moi finalement afin d'évoquer les programmes sur lesquels je me suis appuyée...et ici, "la personne" ne peut s'abandonner en fait...il est impossible à "la personne" de s'abandonner à mon humanité : manque de confiance, ego apeuré, mental coupant "mes techniques" en quatre :)
     
    Dans mes derniers échanges "avec d'autres", cela n'était plus...plus de Mesnet, plus de technique "avant toute chose", juste MOI, totalement anonyme, dans les bras duquel peut se déployer la souffrance de vivre, l'intense fragilité humaine...c'est l'amour vide de tout finalement, vide de l'aide elle-même, qui permet "à la personne" de plonger en elle-même, dans son propre miroir, car Mesnet n'est plus la clef de référence :)
    "La personne" ne se donne pas à une "humaine" qui a réussi son "challenge spirituel" (l'ego ne peut pas faire ça), non....elle se donne à elle-même à travers "moi"...c'est ici ou l’intégration du "rien" (l'anonymat de Dieu, la non-réussite et donc l'inhumain), prend toute son ampleur...

     

    Voilà, c'est tout :)

    Mesnet Joséphau-Charrier

    J'ai dans l'idée de peut-être proposer une ultime vidéo, dans le courant de l'année, "solidifiant" à travers le verbe, mon inhumanité : y seraient invoqués l'espace de dissolution, la programmation neuronale permettant de ME concevoir en tant qu'inhumain (ce que nous nommons Dieu), la fréquence de l'évidence et la création par glissement plutôt que changement...:)

     

     

     

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :