• Ce n'est pas la peur qui génère des maladies / ou cesser de chercher du sens à travers des thérapies

    Ce n'est pas la peur qui génère des maladies / ou cesser de chercher du sens à travers des thérapies
     

    Ce n'est pas la peur qui génère des maladies / ou cesser de chercher du sens à travers des thérapies

    Ma matrice extérieure valide encore cet axiome : c'est la peur qui nous rend malade. Ce n'est pas tout à fait exact, voyons pourquoi...

    Premièrement, j'ancre à nouveau ceci : c'est l'esprit qui fusionne avec sa dimension humaine et non le contraire. Ce phénomène actionne une nouvelle réalité et cette dernière va, petit à petit, être enregistrée par vos interfaces neuronales : il n'y a aucune raison pour que vous soyez malade car l'esprit n'est pas créateur de sens, il est créateur de potentiels, de réalités.

    Alors que l'humain s'emploie à rechercher les causes de la maladie, l'esprit structure la maladie sans aucune raison. Ce qui est dit ici est fondamental car tant que vous vous évertuez à soigner tout ce qui se trouve en amont de vos défaillances, vous vous éloignez du "principe" de l'esprit, à savoir que pour lui, la notion de "sens" n'existe pas : rien ne déclenche la maladie, telle est la vérité ; la maladie est une éventualité comme une autre, tel est le socle d'un esprit humain....vous voyez qu'ici, il n'y a plus rien à chercher, plus rien à expliquer, plus rien à guérir, plus rien à combattre, plus rien comprendre...

    Lorsque c'est l'esprit en vous qui prend la main, votre humanité n'est plus en capacité de "penser" qu'un événement ou un autre, qu'une énergie ou une autre, qu'une émotion ou une autre sont la source de la maladie.... « JE suis la source de tout » est la seule réalité/pensée qui subsiste.

    Ainsi, il n'y a rien à faire pour ne plus être malade, il suffit de "redevenir" l'esprit en conscience. Et là encore, vous n'avez rien à faire pour vivre cet état, c'est l'esprit en vous qui décide qu'il est temps de constituer une entité globale et donc de fusionner avec son interface humaine (descente de l'esprit). Vous savez quand cette fusion est terminée, vous pensez comme l'esprit/JE, vous conscientisez comme l'esprit/JE, vous déconscientisez comme l'esprit/JE, vous créez comme l'esprit/JE.

    A partir de ce moment précis, vous ne cherchez plus à défaire les fréquences qui sont à l'origine de vos souffrances physiques ou psychiques puisque vous êtes celui qui les initient et que vous percevez ce potentiel comme sublime....nous revenons alors à ce principe paradoxal que j'évoque si souvent : ne cherchant plus à changer votre parfaite création, vous la transformez :) Vous ne vous focalisez plus sur l'outil vibratoire (la peur) qui actionne la maladie, vous devenez vous-même, la maladie et la peur.

    Et finalement, simplement, vous ne cherchez plus à comprendre l'origine de la maladie, à défaire le programme technique qui sous-tend la maladie.....vous devenez la maladie, sans cause, sans raison et surtout sans effet :)

    Pensez-comme l'esprit/JE !

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2017

     

     

     

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , ,