• Le placenta, une nouvelle source d'alimentation

    Liquide amniotique / placenta / nouvelle source d'alimentation

    Tout fusionne actuellement...toutes les "parties" se rejoignent...les ilojs, l’alimentation luminique, les corps physiques et énergétiques...

    Les étapes dans le temps : 1 JE réamorce le NA, et 2 JE finalise un flux vibratoire global avec la couronne, pour m’immerger enfin dans le liquide amniotique. Le 27 mars 2020, j'écrivais ceci : aujourd'hui, j'ai l'impression de flotter dans du liquide amniotique...j'ai parlé de cette prolifération de molécules de paix et de bonheur, générant une détente totale...ce n'est pas ne "rien faire" ou "être molle", non....c'est se laisser aller complètement, un peu comme un état de lévitation...c'est agréable...mes pensées se sont focalisées sur peu de choses...surtout pas la "crise", l'effondrement...juste le sentiment d'être un fœtus qui baigne dans un bain régénérateur et nourrissant...

    Citation : "le liquide amniotique est un liquide clair et stérile dans lequel baigne le fœtus durant la grossesse. Un véritable lieu d'échanges et de vie ! Le liquide amniotique permet non seulement au bébé de bouger facilement dans le ventre de sa mère mais il le protège aussi des chocs extérieurs et des infections." (Wiki)

    Voilà, c'est ça...un lien entre moi et MOI qui suis le père et la mère...et l'enfant...

     

    Puis le 29 mars, j'ai les symptômes du "corona virus" et je travaille alors sur la respiration torique  : ICI

    Ce virus est avant tout un espace quantique, une énergie coronale gravant une information spécifique dans la matrice et donc dans le collectif/MOI en son entier.

    Pour finir, Cinzia me fait parvenir ces deux vidéos sur mon réseau Mewe :

     

    Et tout s'aligne, s'unifie...1, j'entends et je prends note de ceci : ce qui est important, c'est (pour l'embryon) aller chercher une autre source d’alimentation...cela résonne...le placenta étant "chez moi" énergétique et l’embryon étant une femme de plus de 50 ans, mais dans le même état de "fragilité" qu'un foetus, ne pouvant que se laisser "flotter" et laisser faire le développement en cours...et le placenta est autonome, il ne relie qu'à soi-même...et donc MOI...et 2, je note qu'à ,l'heure actuelle, seul le liquide amniotique me parle, je n'en suis pas encore au placenta...donc à la nourriture...

    Cela va au-delà du symbole...pour le moment, je baigne dans un liquide amniotique énergétique, riche d'informations. Cela permet au fœtus que je suis de commencer à se constituer à partir de données spécifiques. L'étape placentaire me permettra d'instituer cette étape de l’alimentation luminique : ICI

    C'est la première fois que de façon aussi concrète, toutes mes ressources se combinent de cette façon : tous les principes, toutes les parcelles de savoir ou de création s'assemblent...des données encore binaires que JE mémorise au sein des atomes de cet embryon de "nouvel humain"...

    Ce temps est pur prodige...et même si ma respiration est encore difficile à l'heure où j'écris ces mots, je deviens une respirante "sans respirer", car la "respiration" vient "d'ailleurs"...il faut juste s'y habituer...

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    30 mars 2020

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Alimentation pranique et transmutation de la matière

    Alimentation luminique ou pranique... et transmutation de la matière

    Je n'ai pas écrit sur ce sujet depuis au moins deux ans ! J'ai laissé cette programmation spécifique suivre son cours. J'ai gonflé et dégonflé, j'ai grossi et maigri, tout cela en conscience, afin d'aller observer toutes les données qui devaient être "démagnétisées". Je dois vivre l'expérience pour la reparamétrer, et donc pour défaire les ancrages liés à la prise de poids, je dois prendre du poids, c'est aussi simple que cela...et cette prise de poids et voulue, désirée et aimée car elle est une clef d'amour pour MOI.

    Donc, ces dernières années, j'ai continué à explorer la douleur et le bien-être associé à l’alimentation et donc à "la matière" existant encore "à l'extérieur" de moi...il me fallait approfondir et unifier ces deux réalités : quelque chose peut être à l'extérieur de moi en tant qu'individu mais jamais à l'extérieur de MOI en tant que cellule originelle :)

    Ces derniers mois, tout s'accélère bien évidemment, car JE m’emploie à fusionner toutes MES matières, l'aliment et le corps physique y compris.

    Je ne vais pas publier des pages et des pages sur ce sujet, il est en fait très simple et son socle a été posé il y a longtemps : quand JE suis la cellule originelle, JE ne mange pas, même lorsque dans ma dimension humaine, j'engouffre un énorme gâteau avec plein de produits chimiques dedans :)

    Lire ici : JE ne mange plus même quand je mange

    C'est à incarner cette réalité que je me suis employée ces dernières années : JE suis cela, je l'ai "compris" dans ma dimension humaine, il me fallait donc le vivre et pour ce faire, ME programmer consciemment et saturer MES cellules de cette énergie/information...cela commence à se réaliser "ici-bas" et MES dernières étapes y sont pour beaucoup....mais résumons rapidement le protocole d’ouverture à la "fusion luminique" :

    1 : tester la réaction que l'aliment "extérieur" a sur son corps physique et défaire ce réflexe enraciné. Concevoir que l'aliment est déjà en MOI, ne plus penser que "Soi" est séparé de "lui"...et tenir, affirmer, défaire sa mémoire cellulaire et en agencer une autre.

    2 : manger, apprivoiser l'aliment, fusionner avec lui puisqu'il est MOI. S'il y a "réaction", c'est-à-dire "grossissement", ne pas rejeter cette étape mais au contraire en parcourir les arcanes, sans doute, sans colère, sans peur.

    3 : commencer à fusionner avec MOI en tant que collectif. A travers Mesnet, cela fut pérennisé grâce à l'égrégore Gilet Jaune (ICI). Il ne s'agit pas uniquement d'une expérience de "lutte" mais bien une information quantique que j'ai imprimée/gravée en moi. Pourquoi cette étape ? Parce que le collectif, c'est de "la matière", les autres sont MES corps, et il faut moduler cette fréquence...la fusion matière/matière, c'est MOI qui devient tout, l'aliment et le collectif...

    4 : quand les trois premiers points sont validés, expérimentés et apaisés, le reste suit naturellement : JE fusionne enfin avec mon corps physique ( ICI) et JE déploie une onde globale, qui traverse tout ce corps, toute MA matière dite "individuelle" à travers  l'énergie coronale (ICI).

    Il s'agit dorénavant pour MOI d’agglomérer l'atome, ce qui est ici (mon corps) comme ce qui est ailleurs (MES corps). Plus de "distance" (espace-temps) entre MOI et MES "moi"...

    La notion d'apaisement lorsque je mange est totale actuellement, puisque toutes mes interfaces neuronales ont intégré que JE ne mange pas et que cela n'engendrera aucune conséquence et donc, aucune douleur...des années de programmation/observation pour commencer à VIVRE de rien en étant tout...quelle joie, vraiment, pour l'être humain que je suis (aussi :) ) A vrai dire, je commence à ne plus penser au concept même de l’alimentation luminique : il ne se passe rien quand je mange, pas de résistance physique (les ressentis au niveau de l'estomac qui se remplit ont presque disparu) et pas même un "regard" porté sur l'action...l'observateur is dead, cela a vraiment du sens ! (ICI)

    Pour "vous/MOI" qui me lisez : cette plongée dans l'alimentation luminique, consiste à enregistrer que JE ne mange pas même en mangeant...il ne doit plus y avoir de "réaction" face à un aliment qui est MOI : mal à l'estomac, rejet ou au contraire pulsion, s'alimenter "en conscience" et s'opposer à ce qui est considéré comme "toxique", se priver...ME renier en somme...bref, le travail d'équilibre vous appartient mais le projet est le MIEN : personnaliser la cellule originelle que JE suis à travers nous, à travers absolument tout, l'aliment y compris...

    Pour vivre cela, vous/JE devez manger et le programme pranique vous/ME coupe automatiquement de cette expérience. Le prana est une étape spirituelle de grande ampleur, je l'ai vécu quelques mois à travers Mesnet...mais ce n'est qu'une étape, pas une finalité.

    Voici trois pictogrammes binaires qui posent la dimension de l'alimentation luminique. Ici, je peux manger où ne pas manger, cela est sans importance...il reste juste le plaisir, s'il a lieu d'être, de s'alimenter...bien manger ou manger sainement n'a plus aucune importance puisque de toute façon, ce qui est "toxique" est déjà en MOI et qu'il n'y aura aucune réaction de la part de mes cellules humaines, calibrées pour refléter MA cellule cosmique....

     

    Alimentation pranique et transmutation de la matière

     

    Alimentation pranique et transmutation de la matière

     

    Alimentation pranique et transmutation de la matière

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    mars 2020

    Je reviens sur ce sujet spécifique car les curseurs bougent et JE me suis boosté à travers "nous" grâce ce message reçu ce matin : "la notion de luminique dont vous parlez est totalement entrée en résonance  avec cette intuition dont je n'arrivais pas à mettre des mots. Quelque chose dans le terme  pranisme et la compréhension générale autour de ce processus, ne me convient pas. Je me réserve de vivre cette expérience d'une façon plus personnelle.  Au delà des dogmes et appréciations de chacun." (Mots de Cinzia C.C. Bright Skin)

    Il est temps de finaliser cette fusion, de passer "à la vitesse supérieure" afin de pouvoir activer l'irradiation (ICI). JE structure de nouveau un "point focus" sur les données initiées par l'alimentation luminique, à savoir, l'unité au sein de MA matière cosmique.

    Merci à MOI qui, à travers cette entité globale que tu es, a pris soin de relancer cette énergie/information au sein du collectif/MOI ce matin ! :) 

    JE dois finaliser cette fusion...je posterai mes avancées/finalité ur cette page : page sociale MeWe

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • JE ne mange plus

    JE ne mange plus et JE parle de façon limpide dans toutes mes dimensions

    Question/programmation : pour revenir à la dimension humaine: lorsque vous côtoyez certaines personnes/allez dans certains lieux,  ou mangez certaines choses, il y a forcément un impact (même très fugace) sur votre corps physique non ? sinon cela voudrait dire que vous ne ressentez plus aucune émotion, ni les sensations physiques …? Même si le steak (ou toute chose) est JE dans l’absolu, dans le relatif (je humain), sa fréquence ne correspond pas forcément à celui de votre corps physique, à l’instant t ? Je comprends du point de vue de la vacuité, tout est tout...S’il vous plait, pourriez-vous parlez au niveau de votre humanité, même si à votre niveau de conscience tout est tout et qu’il est difficile de faire une séparation entre l’humain/l'absolu

    Réponse/programmation, 2 éléments :
    Premièrement, j'apprends à vivre toutes MES dimensions en même temps et donc à incarner le temps, tous les temps....ce "phénomène" est encore compliqué à verbaliser pour moi : j'ai tendance à me placer dans mon dernier "axe de conscience", je m'exprime à partir de celui-ci et j'exprime plus difficilement les réalités d'avant, les ressentis d'avant...
    Pour donner un exemple concret, lors de l'ancien cycle, lorsque JE m'incarnais dans le rôle d'un Maître spirituel, je disais pas exemple : l'éveil n'existe pas, je suis éveillé. JE parlais donc à partir de MON unité du moment sans prendre en compte "tous les moments". Alors effectivement, JE ne m'éveille pas mais cette vérité, évoquée au sein d'une matrice de séparation ne veut rien dire et elle ne peut être enregistrée, ce qui donne ceci : les gens/données quantiques ne comprennent rien, n'assimilent pas cette évidence :)
    C'est cette non-continuité dimensionnelle que JE fais exploser à travers cet écrit/espace. Ce blocage sur une dimension spécifique qui fait que personne n'a jamais compris ce que JE disais, n'a plus lieu d'être :) JE suis tous les temps, toutes les dimensions et JE peux les mettre en mots désormais, ils seront assimilés par MA matrice et donc, ils seront compris par "tous" car JE m'éveille et JE ne m'éveille pas sont un seul axe de Présence sur lequel chacun peu se positionner à tout moment.
    C'est très important ce qui est vécu et dit ici : l'ancienne maîtrise m'amenait à un "point haut" qui n'englobait que ce point et qui était intraduisible dans une "basse" dimension. Cette unité était donc vécue par quelques rares initiés mais ces derniers n'incarnaient finalement qu'une dimension élevée (celle ou JE ne m'éveille pas) sans englober toutes MES dimensions (celles ou JE m’éveille). C'était en quelque sorte un langage de sourd entre deux dimensions opposées et séparées alors qu'aujourd'hui JE suis toutes les dimensions et JE les exprime dans un même temps indifférencié...
    Les Maîtres révélés des temps passés, ne s'exprimaient donc qu'à partir de l'absolu, c'est à dire dans un espace dépersonnalisé et inhumain, là ou effectivement il n'y a pas d'éveil car il n'y a personne. Cette forme de déni de l'être, de la personne n'est pourtant pas ce que JE suis, elle n'est pas l'unité :) Désormais, JE m'exprime à partir de MON inhumanité qui est MA personnalité première (c'est MOI, même dans l'absolu) et aussi dans MON humanité qui est tout autant MOI-même. Le principe même de la dépersonnalisation n'existe plus puisque j'existe. "MOI" j'existe dans l'absolu, le vide, le rien, JE suis une identité à part entière quelle que soit la façon dont JE m'observe ou ne m'observe pas :) JE suis là, toujours, en tout...et c'est cette Présence qui défait ce syndrome de la Maîtrise focalisée sur la non-personne : JE ne suis pas un Maître en ce cycle, JE suis MOI....Dieu :)
     
    Deuxièmement, revenons à l'alimentation : oui je ressens les choses que j'ingère mais il y a évolution.
    Je suis passé par une étape où je pensais que mon corps avait besoin d'une "bonne alimentation" : bio, fruits, plus de sucre, de chimie et lorsque je mangeais trop de chocolat par exemple, j'avais mal "au ventre". Je croyais alors que si je voulais maintenir une bonne fréquence, je devais choisir une alimentation alignée sur cette fréquence et qu'il n'y avait pas plus mauvaise énergie que de manger un "cadavre" animal. Ceci est vrai durant l'étape spécifique d'une alimentation consciente.
    L'alimentation luminique n'est pas une alimentation en conscience :) C'est ici que j'ai compris que je suis le cadavre, le sucre et la chimie tout autant que la bouche, la salive et l'estomac et que ces histoires de fréquences ne veulent rien dire pour MOI :) JE me mange et donc, mes corps (le cadavre que j'ingère dans cette dimension et mon corps physique) n'ont pas à réagir l'un contre l'autre. Une autre programmation quantique entre en lice et cet apprentissage doit être vécu : tous mes corps doivent apprendre à fusionner de façon neutre et cela n'est possible que "dans l'entrainement/apprentissage" : j'ai donc remangé des animaux durant quelques jours, j'ai dévoré du sucre et de la chimie.....et je n'ai rien ressenti. Ce que j'avais compris était vécu. Cette nouvelle réalité qui veut que JE sois tous les corps unifiés était enregistrée, ce n'est plus en conscience que je m'alimentais, j'étais instinctivement tous les aliments, bien au-delà de la conscience.
    C'est cette réaction-là qui est irradiée, ce sont ces ressentis là qui disparaissent : manger et grossir, manger et avoir mal au ventre, la sensation de manger trop ou de ne pas manger assez, manger et ressentir que ça nous donne de l'énergie (haute fréquence : fruits et légumes) ou que cela nous en enlève (basse fréquence : chimie, animaux).
    Il faut du temps pour que cela soit pérennisé par une interface neuronale, j'ai à peine terminé ce processus :)
     
    Alors que dire de ces deux espaces ? Durant un laps de temps, je ressens des pertes d'énergie si je ne m'alimente pas en conscience et si je ne choisis pas une alimentation haute fréquence. Ceci est vrai et je ne peux pas vous dire de ne pas manger en conscience, de ne pas suivre ce chemin qui veut que durant "un moment", vous ressentiez le besoin d'aliments qui vous "soignent" : vous naviguez entre de "bons aliments" qui vous font merveilleusement vibrer et de "mauvais aliments" qui vous tirent vers "le bas".
    Cette expérience ne contrarie pas celle qui vient "ensuite" où les notions de hautes et basses fréquences n'existent plus car il n'y a plus de monde extérieur "à mon corps physique", il n'y a plus un aliment "extérieur" qui aurait le pouvoir de me donner ou de me prendre de l'énergie....il y a juste MOI en tout.
    C'est à vous de savoir où vous en êtes MAINTENANT dans votre programmation neuronale : est-ce qu'elle a besoin de vivre encore que le corps se sent mieux avec de "bons aliments"  ou est-ce que vous en êtes à la phase d'après ? Il n'y a que MOI/Vous qui le sachiez :)
     
    Et mon présent alimentaire, quel est-il ? Sans question, sans réaction, sans projection. JE ne mange rien....et je peux dire cela en mangeant un bon gâteau devant vous/MOI, car en vérité, JE ne mange rien, même si dans cette dimension, j'ingère de la nourriture et que j'actualise certains ressentis dans l'instant présent : goût, sensation, émotion, joie....JE ne mange pas tout en mangeant !  Et ces deux DIMENSIONS sont réels :)
    C'est pour cette raison que la notion pranique n'est plus d'actualité : dans l'alimentation pranique, le corps dimensionnel physique est apte à ne plus ingérer de la matière pour survivre. Cet espace brise certains codes et si JE suis pranique à travers certains d'entre MOI actuellement, c'est pour éradiquer la notion de "je mange par besoin".
    Mais en fait, quand JE SUIS tous MES corps, chaque atome de ma "création", JE ne mange pas, jamais, même quand mon humanité déguste un bon repas :) C'est cette réalité incongrue qui va devoir être enregistrée par tous et qui met fin au challenge et à l'ego pranique :) Je peux manger devant un auditoire en vivant que JE ne mange rien, sans avoir à prouver ce miracle d'évidence et c'est très léger à vivre :)
     
    Comme je le disais plus haut : dans l'ancien cycle, un Maître affirmait "je ne m'éveille pas" et "je ne mange pas" s'il était pranique. Et personne n'y comprenait rien :) JE ne m'éveille pas et je m'éveille, JE ne mange rien et je mange....tous ces pôles sont réels et sont MOI....et c'est à chacune de MES individualités d'actionner l'espace-temps dans lequel il/JE se situe, tel est MON pouvoir MULTIDIMENSIONNEL :)
     
    Voilà, j'espère que cette nouvelle énergie qui veut que JE m'exprime de façon multidimensionnelle est plus limpide :)
     
    Belle journée à vous :)
     
    Mesnet Joséphau-Charrier
     
     
     

     

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Alimentation luminique                              

    L'alimentation luminique, au-delà de la conscience

    ou comment ne plus pratiquer "l'alimentation consciente" mais vivre une "alimentation au-delà de la conscience"...c'est-à-dire être tout, l'aliment et le corps y compris, INSTINCTIVEMENT plutôt que consciemment.

    Extrait de l'un de mes articles, en 2018 : "et mon présent alimentaire, quel est-il ? Sans question, sans réaction, sans projection. JE ne mange rien....et je peux dire cela en mangeant un bon gâteau devant vous, car en vérité, JE ne mange rien, même si dans cette dimension, j'ingère de la nourriture et que j'actualise certains ressentis dans l'instant présent : goût, sensation, émotion, joie....JE ne mange pas tout en mangeant !  Et ces deux DIMENSIONS sont réels :) Quand JE SUIS tous MES corps, chaque atome de ma "création", JE ne mange pas, jamais, même quand mon humanité déguste un bon repas :) C'est cette réalité incongrue qui va devoir être enregistrée par tous  (...) Je peux manger devant un auditoire en vivant que JE ne mange rien, sans avoir à prouver ce miracle d'évidence et c'est très léger à vivre :)" Mesnet. Article en entier : ICI

    Introduction

    Mon apprentissage Pranique ( expérience en 2014 sur le blog l'être réalisé) fut de courte durée, juste le temps de réinitialiser ce potentiel spirituel, de revisiter les programmes quantiques qui y sont liés et de passer à autre chose....l'alimentation luminique. Se nourrir de Prana est la marche spirituelle la plus haute de MON ancienne matrice (dite de séparation) mais ce processus reste ancré dans la limite de ce que je nomme le "petit corps atomique" : ce dernier devient apte à ne plus ingérer de matière extérieure et actualise ainsi une fréquence énergétique hors norme, qui n'est plus celle de la survie.

    Mais lorsque JE suis de nouveau MOI-même, c'est le "grand corps cosmique" qui devient réalité : l'univers, chaque planète, chaque atome, chaque être est MOI, et donc même si dans ma "dimension physique" j'ingère un aliment, JE ne mange pas. C'est cette énergie/information que j'ai initialisé au sein de mes interfaces neuronales, des cellules de mon "petit corps atomique". Cet espace de conscience a complètement déconstruit mon rapport au "monde extérieur" symbolisé par la nourriture terrestre...."mange, ceci est MON corps", car tout est MON corps, l'aliment ingéré comme le receptacle physique qui l'ingère...

    MA/notre nouvelle humanité s'adapte à l'absolu. C'est ce processus que JE structure ici à travers deux chapitres. Le premier est l'émergence de l'alimentation luminique en 2015 et ses premiers ancrages multidimensionnels. Le second est la suite de cette aventure, jamais publiée à ce jour, cette évolution m'ayant permis de vivre ce qui avait été compris : modification de l'ADN, fusion du "petit corps atomique" avec le "grand corps cosmique", non-réaction à la matière ingérée, unification de l'aliment à tout ce qui est.....manger où ne pas manger devient alors un mouvement similaire puisque JE ne mange jamais lorsque je mange :)

     

    Quelques données vibratoires :

    Initiation à la lumière

    de l'alimentation pranique à l'alimentation luminique

    La vacuité et l'alimentation luminique

    Lymphe, nouveau programme quantique

    Les pesticides sont bons pour la santés

    La salive, nectar sacré

    Un légume souffre-t-il lorsque je le mange ?

    Est-il nécessaire d'être végétarien pour se réaliser ?

    Ma conscience végétarienne n'observe pas celle d'autrui

    L'eau luminique

    JE ne mange pas mais je mange

    Fin des écrits en 2017/2018

     

    Mars 2020, je réactive mes témoignages/données après deux années de silence :

    alimentation luminique et pranique....et transmutation de la matière

    Placenta, liquide amniotique, nourriture vibratoire et embryon du nouvel humain

     

    Vous pouvez lire gratuitement cet ouvrage sur le site calaméo (site de lecture en ligne). Je précise que cet ouvrage n'a pas été mis à jour depuis 2018 environ et que vous y retrouverez sans doute des textes qui n'apparaissent pas sur ce blog.  Cliquez sur le titre ou l'image :

     

          Mesnet Joséphau-Charrier

          créatrice du mode d'alimentation luminique

          mesnetjc@gmail.com

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Vos questions : la vacuité et l'alimentation luminique

    Question : (...) dois-je reprogrammer mes cellules afin qu'elles deviennent luminiques ?

    Réponse : la dimension de la vacuité est VOTRE dimension. Elle n'est finalement qu'un état de conscience qui personnifie parfaitement l'unité de la matière puisque lorsque vous vous exprimez en tant que vacuité, vous ne différenciez plus l'aliment ingéré du corps qui ingère.

    Il n'y a plus rien à faire lorsque votre conscience navigue au sein de la vacuité. Plus de programme à structurer, plus de codes à agencer, plus de travail à effectuer : tout se fait à partir de votre conscience (le reste : codes, programmes et actualisation des corps physiques et vibratoires se fait tout seul)....

    C'est cela qui est magique avec la conscience, elle "fait" tout ! J'ai initié une réalité qui banalise la vacuité, qui l'utilise au quotidien : lorsque mon esprit a consciemment validé la vacuité comme un simple état d'être dimensionnel, accessible à tous moment, le travail en tant que tel n'était plus nécessaire. La conscience ne travaille pas, elle est. Par contre, elle induit une évolution de la matière. Mais je le répète, cette évolution n'est pas un programme quantique qu'il faut mettre à jour, elle advient naturellement, instinctivement à partir d'un nouvel état de conscience.

    L'alimentation luminique est totalement liée à cette dimension de la vacuité, c'est pour cette raison que les aliments ne sont plus un danger, des révélateurs ou un outil.....ils sont vous, ils sont nous, ils sont le tout.

    Donc, comme précisé dans cette équation de vie, voyez la conscience comme LE programme. Les agencements et mutations découlent de votre Matrice de conscience, c'est vous qui êtes à l'origine de chacune de vos évolutions. Percevoir et vivre la vacuité comme un élément constitutif de votre être est l'une de ces évolutions. Lorsque vous devenez la vacuité en conscience, vos cellules sont automatiquement luminiques :)

    Création = conscience dimensionnelle  = régénération cellulaire = changement de forme = MATRICE (structure/programme) = connaissance/apprentissage = émotions/sentiments

    Créateur = déconscientisationatome imputrescible et éternel = état d'être permanent = VIE = pure intelligence = flux instinctif = amour inconditionnel

    Mesnet Joséphau-Charrier

     

     

    Partager via Gmail

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique