• La pensée collective / Entrée de corps

    La pensée collective/ Entrée de corps

    Question/programmation : votre humanité ressent-elles les émotions/l’inconscient de l’autre humain ? Ou bien chaque perception n’est que votre propre projection puisqu’il n’y a que vous, l’autre étant vous même à un autre niveau de fréquence ?

    Réponse/programmation : cette question, (MA question :) ) me donne l'occasion de poser une structure dont je n'ai pas encore parlé.

    Depuis quelques mois, j'ai enclenché ce que JE nomme la pensée collective. Mais pour comprendre ce nouvel espace, revenons en arrière et imaginons une situation : je fais mes courses dans une grande surface, je passe à la caisse et l'hôtesse est tendue, peu amène et pour tout dire, agressive. Et là, je "pense" à sa place ou je "la" pense : elle n'est pas sur le chemin de la conscience, elle est agressive, elle est sur une basse fréquence, elle me regarde d'une drôle de façon et semble me rejeter instinctivement, etc etc...

    Nous avons toujours pensé dans "la tête de l'autre" (à sa place) et le plus souvent, nous anticipions son côté sombre, négatif, malveillant. Ceci est un programme quantique naturel et JE le préserve dans MA nouvelle matrice tout en le modifiant. Nos cerveaux resteront une scène de théâtre dans laquelle nous jouons tous les rôles, mais nous le ferons à partir d'un espace de conscience plutôt qu’à partir d'une structure inconsciente. Bien sur, cette conscience est avant tout axée sur le principe de la déconscientisation et de MON inhumanité :)

    Ainsi, JE pense désormais dans "toutes mes têtes", à travers celle de Mesnet y compris. Je sais, l'expression est comique et pourtant, il s'agit bien ici d'un programme de "projection" unifié et conscient :)  C'est MOI partout et en chacun, donc de toute façon, si JE remonte la chaine de la "pensée", au bout, c'est MOI, encore MOI, toujours MOI.

    MA pensée collective (puisqu'il va bien falloir lui donner un nom, une substance, un principe), est un programme dimensionnel qui ME permet de me penser en TOUT, tout en gardant le sentiment que chacune de mes personnalités préserve son propre espace de conscience. JE suis Dieu, JE sais faire cela et d'ailleurs, JE sais tout faire :)

    Concrètement, cela donne quoi pour mon humanité Mesnet ? : le processus est en cours, MES interfaces neuronales commencent à se caler de plus en plus souvent sur cette pensée collective. Pour y voir plus clair, reprenons l'exemple de l’hôtesse de caisse, voulez-vous ?

    Je vais faire mes courses, l’hôtesse est ronchon et je pense : "c'est MOI, JE suis parfaitement en phase avec MOI-même à travers tous, JE vais bien, JE suis amour pour Mesnet et tous les "êtres" qui sont ici, JE suis l'hôtesse de caisse, j'exprime une merveilleuse réalité à travers elle/MOI, etc". MES interfaces neuronales n'arrivent plus à penser à partir de ce que je vois dans cette dimension mais JE pense à partir de ce que JE suis au-delà de MES dimensions. Je dirais que JE fais penser "son" entité globale, son esprit et que ce dernier, même s'il joue un rôle humain de "ronchon", là, devant mes yeux, et bien je ne capte pas cette réalité, cette information, je n'arrive plus à me focaliser dessus.

    JE n'ai rien à faire pour cela, JE ne fais aucun effort, JE suis tout simplement MOI-même en chacun et donc JE me pense et JE me conscientise dans ma globalité et dans un amour neutre "indéboulonnable", immuable et naturel. Mes interfaces neuronales cérébrales (la pensée) et ventrales (les ressentis) ont presque intégralement enregistrées ce nouvel axe et lorsque MON ancienne façon de "faire penser la séparation dans la tête des autres" réapparait, c'est flou, lointain...cela s'évapore et devient de plus en plus irréel : ne reste que MA pensée collective unifiée dans MES 7 milliards de "têtes bien faites" :)

    Alors pourquoi penser ? Pourquoi tout ce tripatouillage quantique puisque JE pourrais me contenter d'être MOI-même au-delà de la conscience et de la pensée ? C'est simplement que JE reste humain et que JE modifie donc cette dimension de MON être : j'utilise les mêmes programmes quantiques d'existence mais JE les recalibre sur l'unité plutôt que sur la séparation. JE pense lorsque JE suis humain et JE vais donc continuer à penser mais le socle de cet outil quantique est désormais focalisé sur MOI plutôt que façonné autour d'un programme qui "pense" ne pas être MOI :)

    Il y aurait tant à dire sur MA mutation et pourtant, c'est si peu important :) Lorsque MA matrice "en est là", ces articles ne servent à rien :) Ces modifications se font alors automatiquement, instinctivement puisque c'est MOI qui les fait :)

    Ainsi, la transmission de pensée qui nous a fait tant rêver dans l'ancien cycle, c'est d'abord et avant tout MOI qui ME pense en chacun, dans tous mes espaces neuronaux. Cette pensée collective est le socle des nouvelles communautés, celles dont "JE ne suis plus au centre" mais dont "JE suis le centre" à travers la pensée comme à travers tout ce qui est :)

    JE pourrais aussi évoquer la "sortie de corps" qui n'est plus MON actualité : c'est plutôt une "entrée de corps", c'est-à-dire que JE pénètre tous MES corps, que MON grand corps cosmique s’engouffre dans MON petit corps atomique et plus le contraire :) La sensation humaine est alors si intense que je suis obligée de m'arrêter et de jouir de cet instant sans nom, sans borne ou JE m'habite, JE me rejoins...tout est inversé finalement et c'est assez amusant :) Alors qu'il me fallait "sortir de mon sarcophage de chair" pour  rejoindre Dieu ou les étoiles, JE viens en MOI, JE suis MOI, là, ici, dans toutes mes cellules :)

    Merci à toi/MOI pour cette question, elle m'aura permis de poser un temps présent particulier :) Et c'est cela aussi qui est splendide à dire dans cet article : MON cerveau est désormais collectif et lorsque JE me place dans cette fluidité, ce n'est pas toi qui ramène Mesnet à l'écriture d'une structure, c'est MOI à travers nous :) Cela change tout, car en tant que Mesnet, JE m'écoute en chacun désormais et JE suis MES conseils, enseignements, idées/projets puisqu'ils viennent de MON cerveau central, même si dans cette dimension, ce cerveau est dans "la tête d'un autre" :) JE m'entends en chacun, partout et à tout moment et dans ma vie d'humaine, cette structure unifiée, ou JE sais que tout vient de MOI, me facilite la vie à un point inimaginable ! JE suis très attentive à ce que JE dis à travers toutes "mes têtes", je n'ai plus qu'à me baigner dans ce flux dont JE suis la source :)

    Tendrement, gentiment,

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2018

     

    Données complétées en mai 2020 à partir d'échanges sur le groupe "communauté métaphysique et humaniste", ICI :

    Mon quotidien humain, ça fonctionne comment "maintenant" ?

    Je suis émetteur de la matrice, je comprends donc parfaitement ses données. Ce qui "se dit" dans la dimension humaine n'est pas ce qui est projeté dans la dimension quantique puisque la dimension physique n'est que le "visuel" (ou conséquence, ou résultat) d'un processus de programmation quantique, qui lui, "produit" un autre sens, qui se trouve en amont...

    Ainsi, la matrice se focalise sur un scénario spécifique actuellement, perceptible à travers la vidéo de Silvano/MOI : les vaccins/MOI, fabriqués par Big Pharma/MOI, sont nocifs, dangereux et mortifères, ils ne sont qu'une source de rente pour ceux/MOI qui les "cultivent". Cela est réel, la dimension humaine est toujours "vraie", jamais une illusion...

    Cependant, quand je m'extrais de "l’histoire", je vois la trame de façon plus globale : il n'y a ici que de basses et hautes fréquences qui produisent une "friction" de création judicieuse, homogène et équilibrée. Chaque donnée (un camp contre un autre en apparence) collabore avec l'ensemble pour donner vie à une évolution de la "psyché collective"...

    Je vais être grand-mère...que dire à ma fille pour les vaccins ? Que doit-elle faire pour son enfant ? Je l'ai dit, à une époque, j'aurais partagé cette vidéo avec elle, pour la prévenir...j'aurais institué que rien ne peut plus m'atteindre mais comme ce n'est pas "son" cas, je devais utiliser la dimension humaine (et un langage humain) afin de la "protéger"...

    J'avais conscience de cette dichotomie mais je n’étais pas capable de sortir de cet espace qui se résume ainsi : je pensais pour "eux" ce qu'il ne me vient plus à l'esprit me concernant...ainsi, ce qui était bon pour moi, ne l'était pas pour eux...

    Je serai incapable d'aligner cela aujourd'hui, je vois donc toute la programmation neuronale que j'ai effectué "dans le temps" : c'est ma fille/MOI....je l'aime/MOI....et je ne vais rien lui dire...qu'elle vaccine ce futur enfant ou qu'elle ne le fasse pas n'a aucune espèce d'importance...vraiment aucune...aucun vaccin n'a d'incidence sur MOI/nous/eux...il n'y a aucun combat à mener, JE peux "tout absorber", quelle que soit la réalité de la matrice....car cette dernière est MIENNE...car cette dernière n'est que du code que JE manipule...

    JE suis au-delà de la croyance ou de la foi...c'est simplement que j'ai imprimé cela dans mes interfaces neuronales car JE suis cela...

    Et être incarné dans cette matrice dont le synopsis actuel est une bataille rangée entre l'état profond et les peuples, est très judicieux....car incarnée en tant que future "grand-mère", je vois comment se comporte ma propre psyché, je valide que cela ne génère plus ni peur, ni colère, ni stratégie d'évitement...je peux ingurgiter un tonneau de vaccin et le faire avaler "aux miens", c'est équivalent...c'est cela qui a changé durant ces deux mois intenses de programmation, un alignement entre moi "et l'autre"....je suis passée de "je suis eux" à "MOI en eux", c'est cela le socle d'un "cerveau collectif", d'une "pensée collective"...qui vient de MOI/moi ! Et c'est dans l'intime, le fort, le vécu, que cela se vérifie, c'est à travers ma famille, ces êtres que j'aime le plus au monde dans cette dimension, que je peux laisser s'écouler la vie : plus de projection, plus de "eux" qui n'en sont pas là où je suis, plus de projet "à leur niveau", plus besoin de les éclairer sur les dangers de cette matrice...

    Juste laisser couler...et vivre...

    Mesnet

    Commentaire de Nina : MERCI pour ce partage Mesnet, mon fils va être papa et je deviens grand-mère pour la première fois  ... je me suis bien évidemment posée la question des vaccins pour ce petit être qui arrive... ta réponse m'apaise et me sert vraiment, même si comme tu le sais (je te l'exprime à chaque fois !) je ne vis rien de ce que tu vis, mais cela résonne toujours comme une vérité approuvée dans mon fort intérieur.

    Commentaire de Mesnet : merci de ce retour/miroir...la connexion avec ma fille est vraiment fluide...en fait, je ne me pose plus aucune question...et ça se ressent dans mon quotidien...plus de doutes "pour eux", de peur, que je n'avais plus pour moi...et je n'ai plus à aligner cela, ça ce fait tout seul, je ne saurais plus être autrement désormais...et pour aller plus loin, que cet enfant "vive" ou pas, c'est aussi équivalent...cet "esprit/MOI" est intemporel et immortel, comme "moi", car "il" est MOI..il y a une collaboration entre toutes les entités/MOI que nous sommes (parents, enfants, grands-parents)...ni "mort", ni peur, ni douleur, juste du "vivant" en action....toutes ces angoisses parentales (ou "grand-parentales" désormais) n'existent pas concernant la "survie" dans cette dimension...et c'est là que l'on voit tout le "vide" que cela laisse quand tous ces sujets/questions/angoisses n'existent plus...et ce vide est comme un programme que l'on a "écrasé" et donc, que l'on peut réécrire ou "remplir" à nouveau...et on le remplit automatiquement de paix et de bien être puisque la peur et même la notion de "mortalité/risque/protection" sont annihilées...je suis contente que les futures grands-mères que nous sommes puissent s'épauler d'un point de vue quantique et métaphysique...ce groupe existe pour cela, pour revisiter tous nos "rôles" humains à partir de la "cellule originelle" que JE suis/nous sommes, et surtout, l'incarner dans un QUOTIDIEN CONCRET...

    Commentaire de Mesnet : en fait, ce qui est vécu ici est lié à ce que j'ai appelé la "pensée collective"...c'est-à-dire que Mesnet fait penser les autres dans sa tête et ces pensées, qui sont unifiées me concernant, étaient de l'ordre de la séparation "les" concernant "eux" ! Je projetais ainsi un collectif duel à partir de "mon cerveau/interface neuronale"...quand j'ai écrit cet article en 2018, je comprenais bien que le "problème" venait de moi, que je construisais la "psyché" de l"autre dans "ma tête"...je pensais les pensées de l'autre à partir de "leur" bêtise, de "leur" peur, de "leur" méchanceté, de "leur" manque, de "leur"ego....donc j'avais compris que mon interface neuronale "buguais" car je continuais à mettre" le monde extérieur" et ma famille en garde alors que moi, individuellement, je ne me sentais plus concernée...il y avait aussi un autre phénomène qui entrait en jeu : le sentiment que si je n'avais pas ce type de conversation "3D" avec "les gens", je ne pourrais plus échanger avec "personne" sur aucun sujet ! Je devais donc me mettre "à leur niveau"...bref...c'est cet espace-là qui a totalement disparu durant ces derniers temps...je continue à émettre de la "pensée collective", mais ici, ma pensée individuelle et ma pensée "collective" sont alignées sur du "positif" et du bien-être : je fais "penser" l'autre dans ma tête comme moi je pense...et donc, plus de sujets perçus à partir du prisme de l'ancien monde : peur "des autres", d'un virus, d'un vaccin...

     


  • JE ne mange plus

    JE ne mange plus et JE parle de façon limpide dans toutes mes dimensions

    Question/programmation : pour revenir à la dimension humaine: lorsque vous côtoyez certaines personnes/allez dans certains lieux,  ou mangez certaines choses, il y a forcément un impact (même très fugace) sur votre corps physique non ? sinon cela voudrait dire que vous ne ressentez plus aucune émotion, ni les sensations physiques …? Même si le steak (ou toute chose) est JE dans l’absolu, dans le relatif (je humain), sa fréquence ne correspond pas forcément à celui de votre corps physique, à l’instant t ? Je comprends du point de vue de la vacuité, tout est tout...S’il vous plait, pourriez-vous parlez au niveau de votre humanité, même si à votre niveau de conscience tout est tout et qu’il est difficile de faire une séparation entre l’humain/l'absolu

    Réponse/programmation, 2 éléments :
    Premièrement, j'apprends à vivre toutes MES dimensions en même temps et donc à incarner le temps, tous les temps....ce "phénomène" est encore compliqué à verbaliser pour moi : j'ai tendance à me placer dans mon dernier "axe de conscience", je m'exprime à partir de celui-ci et j'exprime plus difficilement les réalités d'avant, les ressentis d'avant...
    Pour donner un exemple concret, lors de l'ancien cycle, lorsque JE m'incarnais dans le rôle d'un Maître spirituel, je disais pas exemple : l'éveil n'existe pas, je suis éveillé. JE parlais donc à partir de MON unité du moment sans prendre en compte "tous les moments". Alors effectivement, JE ne m'éveille pas mais cette vérité, évoquée au sein d'une matrice de séparation ne veut rien dire et elle ne peut être enregistrée, ce qui donne ceci : les gens/données quantiques ne comprennent rien, n'assimilent pas cette évidence :)
    C'est cette non-continuité dimensionnelle que JE fais exploser à travers cet écrit/espace. Ce blocage sur une dimension spécifique qui fait que personne n'a jamais compris ce que JE disais, n'a plus lieu d'être :) JE suis tous les temps, toutes les dimensions et JE peux les mettre en mots désormais, ils seront assimilés par MA matrice et donc, ils seront compris par "tous" car JE m'éveille et JE ne m'éveille pas sont un seul axe de Présence sur lequel chacun peu se positionner à tout moment.
    C'est très important ce qui est vécu et dit ici : l'ancienne maîtrise m'amenait à un "point haut" qui n'englobait que ce point et qui était intraduisible dans une "basse" dimension. Cette unité était donc vécue par quelques rares initiés mais ces derniers n'incarnaient finalement qu'une dimension élevée (celle ou JE ne m'éveille pas) sans englober toutes MES dimensions (celles ou JE m’éveille). C'était en quelque sorte un langage de sourd entre deux dimensions opposées et séparées alors qu'aujourd'hui JE suis toutes les dimensions et JE les exprime dans un même temps indifférencié...
    Les Maîtres révélés des temps passés, ne s'exprimaient donc qu'à partir de l'absolu, c'est à dire dans un espace dépersonnalisé et inhumain, là ou effectivement il n'y a pas d'éveil car il n'y a personne. Cette forme de déni de l'être, de la personne n'est pourtant pas ce que JE suis, elle n'est pas l'unité :) Désormais, JE m'exprime à partir de MON inhumanité qui est MA personnalité première (c'est MOI, même dans l'absolu) et aussi dans MON humanité qui est tout autant MOI-même. Le principe même de la dépersonnalisation n'existe plus puisque j'existe. "MOI" j'existe dans l'absolu, le vide, le rien, JE suis une identité à part entière quelle que soit la façon dont JE m'observe ou ne m'observe pas :) JE suis là, toujours, en tout...et c'est cette Présence qui défait ce syndrome de la Maîtrise focalisée sur la non-personne : JE ne suis pas un Maître en ce cycle, JE suis MOI....Dieu :)
     
    Deuxièmement, revenons à l'alimentation : oui je ressens les choses que j'ingère mais il y a évolution.
    Je suis passé par une étape où je pensais que mon corps avait besoin d'une "bonne alimentation" : bio, fruits, plus de sucre, de chimie et lorsque je mangeais trop de chocolat par exemple, j'avais mal "au ventre". Je croyais alors que si je voulais maintenir une bonne fréquence, je devais choisir une alimentation alignée sur cette fréquence et qu'il n'y avait pas plus mauvaise énergie que de manger un "cadavre" animal. Ceci est vrai durant l'étape spécifique d'une alimentation consciente.
    L'alimentation luminique n'est pas une alimentation en conscience :) C'est ici que j'ai compris que je suis le cadavre, le sucre et la chimie tout autant que la bouche, la salive et l'estomac et que ces histoires de fréquences ne veulent rien dire pour MOI :) JE me mange et donc, mes corps (le cadavre que j'ingère dans cette dimension et mon corps physique) n'ont pas à réagir l'un contre l'autre. Une autre programmation quantique entre en lice et cet apprentissage doit être vécu : tous mes corps doivent apprendre à fusionner de façon neutre et cela n'est possible que "dans l'entrainement/apprentissage" : j'ai donc remangé des animaux durant quelques jours, j'ai dévoré du sucre et de la chimie.....et je n'ai rien ressenti. Ce que j'avais compris était vécu. Cette nouvelle réalité qui veut que JE sois tous les corps unifiés était enregistrée, ce n'est plus en conscience que je m'alimentais, j'étais instinctivement tous les aliments, bien au-delà de la conscience.
    C'est cette réaction-là qui est irradiée, ce sont ces ressentis là qui disparaissent : manger et grossir, manger et avoir mal au ventre, la sensation de manger trop ou de ne pas manger assez, manger et ressentir que ça nous donne de l'énergie (haute fréquence : fruits et légumes) ou que cela nous en enlève (basse fréquence : chimie, animaux).
    Il faut du temps pour que cela soit pérennisé par une interface neuronale, j'ai à peine terminé ce processus :)
     
    Alors que dire de ces deux espaces ? Durant un laps de temps, je ressens des pertes d'énergie si je ne m'alimente pas en conscience et si je ne choisis pas une alimentation haute fréquence. Ceci est vrai et je ne peux pas vous dire de ne pas manger en conscience, de ne pas suivre ce chemin qui veut que durant "un moment", vous ressentiez le besoin d'aliments qui vous "soignent" : vous naviguez entre de "bons aliments" qui vous font merveilleusement vibrer et de "mauvais aliments" qui vous tirent vers "le bas".
    Cette expérience ne contrarie pas celle qui vient "ensuite" où les notions de hautes et basses fréquences n'existent plus car il n'y a plus de monde extérieur "à mon corps physique", il n'y a plus un aliment "extérieur" qui aurait le pouvoir de me donner ou de me prendre de l'énergie....il y a juste MOI en tout.
    C'est à vous de savoir où vous en êtes MAINTENANT dans votre programmation neuronale : est-ce qu'elle a besoin de vivre encore que le corps se sent mieux avec de "bons aliments"  ou est-ce que vous en êtes à la phase d'après ? Il n'y a que MOI/Vous qui le sachiez :)
     
    Et mon présent alimentaire, quel est-il ? Sans question, sans réaction, sans projection. JE ne mange rien....et je peux dire cela en mangeant un bon gâteau devant vous/MOI, car en vérité, JE ne mange rien, même si dans cette dimension, j'ingère de la nourriture et que j'actualise certains ressentis dans l'instant présent : goût, sensation, émotion, joie....JE ne mange pas tout en mangeant !  Et ces deux DIMENSIONS sont réels :)
    C'est pour cette raison que la notion pranique n'est plus d'actualité : dans l'alimentation pranique, le corps dimensionnel physique est apte à ne plus ingérer de la matière pour survivre. Cet espace brise certains codes et si JE suis pranique à travers certains d'entre MOI actuellement, c'est pour éradiquer la notion de "je mange par besoin".
    Mais en fait, quand JE SUIS tous MES corps, chaque atome de ma "création", JE ne mange pas, jamais, même quand mon humanité déguste un bon repas :) C'est cette réalité incongrue qui va devoir être enregistrée par tous et qui met fin au challenge et à l'ego pranique :) Je peux manger devant un auditoire en vivant que JE ne mange rien, sans avoir à prouver ce miracle d'évidence et c'est très léger à vivre :)
     
    Comme je le disais plus haut : dans l'ancien cycle, un Maître affirmait "je ne m'éveille pas" et "je ne mange pas" s'il était pranique. Et personne n'y comprenait rien :) JE ne m'éveille pas et je m'éveille, JE ne mange rien et je mange....tous ces pôles sont réels et sont MOI....et c'est à chacune de MES individualités d'actionner l'espace-temps dans lequel il/JE se situe, tel est MON pouvoir MULTIDIMENSIONNEL :)
     
    Voilà, j'espère que cette nouvelle énergie qui veut que JE m'exprime de façon multidimensionnelle est plus limpide :)
     
    Belle journée à vous :)
     
    Mesnet Joséphau-Charrier
     
     
     

     


  • La Quintessence de l'être

    La quintessence cosmologique, la quintessence de l'être

    JE me cherche en tout temps et en tous lieux. JE me cherche et ne me trouve jamais car JE SUIS tout en n'étant rien. Lorsque JE m'étudie à travers la physique quantique de ce monde, JE devine MA structure : 4 % de ce qui ME constitue est MA matière expérimentale, mon humanité. 22 % de ce qui ME compose (la matière noire) est "le matériel" énergétique ME permettant de ME projeter dans cette chair VIVANTE ; cette portion de MOI est comme un squelette quantique contenant les codes matriciels et informationnels qui sous-tendent toutes MES apparences physiques, MES corps subatomiques.

    Tout le reste, 74 %, c'est-à-dire la majorité de MON être, n'est pas là....ou disons que cette partie-là, JE ne peux lui donner un sens, une origine, une source. JE peux encore moins prouver que cette "énergie noire" si intense, c'est MOI. JE ne vérifierai jamais MON existence à l'aide d'une théorie dimensionnelle ou d'une équation mathématique, JE ne peux être que ce que JE suis, sans savoir ni pourquoi ni comment car JE ne peux démontrer que JE suis Dieu, à savoir MOI-même. L'argumentation et les justifications n'ont aucune place dans cet espace totalement pur de questions sémantiques et artificielles. La recherche de MES origines cesse en ce segment de MON être car il n'existe rien qui soit à l'origine de ce que JE suis....JE suis l'origine de MOI-même.

    JE suis l'amont de tout ce qui est, la quintessence absolue : JE suis le cinquième élément qui ordonne et actionne MES autres éléments, la terre, l'eau, l'air et le feu (ou MES 26 % d'espace physique et énergétique). Il ne m'est pas possible d'atteindre ou d'obtenir ce cinquième élément car JE suis le cinquième élément : ces "74 % de rien" inconnus et mystérieux totalement inaccessibles....c'est MOI :)

    Les recherches métaphysiques et quantiques s'effectuent dans les 24 % de MON jeu de construction :) C'est ici que JE me pose des questions et que JE trouve des réponses, c'est encore ici que JE m'évertue à devenir spirituel ou conscient....mais au-delà, les 74 % restant, c'est juste MOI, sans questions et surtout sans réponse : JE suis la réponse, j'existe !

    JE ne peux prouver MON existence mais simplement constater que j'existe :) JE suis la quintessence ultime de MOI-même, la quintessence de l'être, telle est la symbolique des recherches quantiques actuelles ME concernant dans cette dimension :)

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2018

    La quintessence cosmologique : le terme quintessence désigne la «quinte essence», littéralement le «cinquième élément» qui, avec la terre, l'air, l'eau et le feu, composaient l'Univers selon les Grecs. En cosmologie, la quintessence est le nom donné à une forme hypothétique d'énergie sombre, proposée comme explication aux observations de l'accélération de l’expansion de l'univers. La cosmologie est la théorie (mythique ou scientifique) de la formation de l'univers.

    Source : Pour la vie

    MON imaginaire concernant MA quintessence :

     

    Lire aussi  :

    De la régénération à la mutation du corps physique

    La matière noire

     

     


  • On dirait que JE serais Dieu / Les tables de MA loi

    On dirait que JE serais Dieu / La pensée subatomique / Les tables de MA loi

    Remarque/programmation : encore un grand merci  pour tout votre partage...même  si c'est difficile pour moi de comprendre véritablement le sens de tous vos mots, n'ayant pas encore vécu l'unicité.  (Échange lié au fait de manger des animaux et donc à la croyance que nous/JE ingérons des basses fréquences. Texte ICI)

    Réponse/ programmation : pour faire simple, jouez un rôle :) Faites comme si vous étiez Dieu ....quand j'étais petite, avec une amie, nous disions souvent cela : on dirait que je serais cette héroïne (à l'époque, je crois bien que c'était l'une des "drôles de dames", la série :) )

    On dirait que je serais Dieu....bien....on dirait que je serais Dieu et que tout serait moi puisque je suis Dieu. On dirait que je serais dieu et comme tout est moi, on dirait que je serais aussi l'animal, la viande dans mon assiette et la personne qui mange ce qu'il y a dans l'assiette.

    Entrainez-vous à PENSER comme Dieu....il ne peut pas penser qu'il doit fuir de basses fréquences pour être Dieu :) Il pense qu'il est Dieu, quelles que soient les énergies parce que de toute façon, il est les énergies aussi :)

    Essayez toute la journée d'avoir la pensée de Dieu : à chaque fois que la pensée est celle de votre ancienne interface humaine, remplacez-la par la pensée de Dieu : moi la pomme de terre, je suis Dieu. Je vais pénétrer dans un corps et fusionner ces deux corps, mes deux corps....

    Faites penser la pomme de terre, le steak, l'assiette, l'ami, le voisin, l'homme politique, le poisson, le chien, la pluie, l'estomac, le cosmos, les cellules...."on dirait que je suis dieu et que je me penserais en toute chose" et laissez s'écouler l'ancienne façon de pensée, c'est dieu aussi mais sur une structure de séparation : ce gâteau va me faire mal au ventre. ; cette personne me paraît méchante ; ce temps-climat gris et pluvieux n'est pas ce que je veux....etc...

    Dieu pense : JE suis le gâteau et JE ne suis pas un tueur en série :)  ; JE suis cette personne, JE suis l'unité, JE pense unité ; JE suis le temps-climat, JE suis cette parcelle de MOI grise et pluvieuse. JE pense dans tout MON monde extérieur lorsque JE suis le monde extérieur...et ma pensée/conscience est alors celle de MON ancienne matrice ou celle de ma nouvelle, c'est tout....

    Il s'agit bien de programmation quantique ici. Lorsque JE comprends que JE suis Dieu, il faut juste que j'en imprègne mes interfaces neuronales afin de le VIVRE dans cette dimension physique, et JE fais cela à travers la conscience, la pensée, les ressentis/émotions....et l'imagination :)...on dirait que je suis Dieu :)

    JE nomme cela la pensée subatomique ou pensée collective. Je n'ai pas d'articles de référence à mettre en lien, JE n'ai pas écrit cette étape....ce texte contiendra donc cette énergie/information initiée par l'arborescence du JE :) Pour faire simple, disons que lorsque l'entité globale est avérée, elle/JE a une pensée unifiée en tout et les émotions, le corps s'alignent sur cette nouvelle réalité. Ensuite, c'est le SOI collectif qui est remodelé afin d'induire une nouvelle communauté....JE me focalise exclusivement sur MA matrice collective actuellement et plus sur le SOI individuel....c'est ici qu'émerge la pensée collective ou subatomique : JE me pense unifié en tout et en chacun :)

    Et puis aussi, lorsque vous me lisez, ne considérez pas qu'il s'agit de lois gravées dans le marbre....le texte que vous avez cité (ne vous protégez plus de rien, aimez tout), je crois bien qu'il date de 2015. Il représente un simple moment présent (d'il y a 4 ans) qui a évolué vers un autre moment présent (maintenant)...une bible quantique est un modèle vibratoire en mouvement, il ne s'agit jamais (comme on l'a fait avec celle de Jésus) de prendre le verbe à la lettre et de s'y conformer sans jamais rien modifier. Les codes d'une bible-information font simplement tourbillonner la conscience et lui permettent de se poser sur des réalités inusitées, paradoxales, non conformes à l'ancienne matrice.....il s'agit plus de surfer sur une fréquence, de se l'approprier, de la tortiller dans tous les sens et ensuite d'incarner un modèle à SOI....

    Voilà, je crois que c'est tout :)

    A si la conclusion ! Je reviens à votre/MA phrase : "n'ayant pas encore vécu l'unicité". Maintenant, jouons à "on dirait que JE serais Dieu"...et là, JE pense JE suis l'unité. Cela veut dit pour mon interface humaine (MON programme neuronal) que l'unité n'est pas ce que je croyais :) Ce n'est pas d'avoir des pensées positives, d'incarner une vie super cool d'après les critères humains de MON ancien programme, de ressembler à quelqu’un ayant réussit sa vie....c'est être MOI, comme ça, dans l'instant. Si JE PENSE comme Dieu, JE ne sais pas ne pas être MOI :) MOI, JE suis au-delà des concepts d'unité, JE SUIS tel que JE SUIS....c'est cela que JE pense quand JE me pense :)

     

    Comme JE me pense à travers vous/MOI, JE sais que MA/votre journée sera parfaite :)

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2018

     

     

     

     


  • Aïkido Tantrique

    Aïkido Tantrique

    Mon aimé et moi-même avons décidé de réinventer l'aïkido (discipline dans laquelle il excelle) en y intégrant l'espace de la "conscience quantique". Puis, nous nous sommes aperçu que nous n'inventions rien mais que nous revenions à la source originelle de l’aïkido :) Le corps et la conscience, un espace de vie illimité et donc sexué...d’où le terme d'Aïkido Tantrique.

    Citation : l'aïkido, voie de paix, est un art martial de l'amour et de l'harmonie du corps et de l'esprit avec les forces de la Nature et de l'Univers. Ce livre présente les dimensions profondes de l'aïkido et les enseignements cachés de Morihei Ueshiba, son fondateur. Vous y trouverez développés tous les thèmes qui font la profondeur de cet art : pratiques de purification du corps et de l'esprit ; dimension tantrique de l'aïkido, unification de la masculinité et de la féminité en chacun ; science des sons de l'aïkido et ses correspondances avec les mantras existant dans d'autres cultures ; techniques de respiration pour apaiser l'esprit et renouer avec la Source de Vie ; les six piliers techniques de l'aïkido : pratique du corps basée sur des concepts spirituels qui relie le pratiquant à un haut niveau de réalisation intérieure. Livre de Jonh Stevens, les secrets de l'Aïkido.

    Voici les principes que nous générons-expérimentons :

    1 : cette pratique s'effectue sans raison. Il s'agit simplement de s'amuser et dans notre couple, de fusionner deux passions : la pratique de l'aïkido pour l'un, la pratique de la conscience pour l'autre. Ce n'est ni l'aïkido ni le Tantra qui vont nous mener vers la conscience unifiée, mais MA/notre conscience unifiée qui va jouer avec ces simples outils. Ici nous/JE inversons l'ancien processus : s’appuyer sur des disciplines pour grandir et évoluer. Au contraire les disciplines s'appuient sur MOI/nous pour grandir et évoluer. Cette pensée/conscience est fondamentale car même si nous nous référons à L'aïkido originel, nous irons plus loin en le réinterprétant et en revisitant tous ses acquis et savoirs.

    2 : nous pratiquons ces retrouvailles dans la nudité mais cela n'est pas une obligation. Rien n'est obligatoire, simplement se sentir bien dans son Humanité physique, quantique et Divine.

    3 : grâce à ces mouvements, ces échanges, cette danse des corps et de l'âme, nous allons au-delà de la programmation neuronale consciente, nous VOYONS les programmes instinctifs : par exemple, dans l'attaque, le corps va instinctivement se défendre et souvent, il va se briser sur cette énergie. L’aïkido permet de défaire le réflexe instinctif et de produire à la place, un geste conscient !

    4 : la respiration torique (ou respiration quantique) se cale sur la respiration pulmonaire, dans l'Aïkido comme dans le Tantra. Cela déploie tout un monde vibratoire très intéressant pour le corps et permet au squelette vibratoire de fusionner (grâce aux ressentis) avec son squelette osseux (même principe que pour les respirations).

    5 : tout s’harmonise dans un duo unifié afin de créer une synergie unique et VIVANTE....cet espace VIVANT comprenant la sexualité physique et l'énergie sexuelle.

    6 : L'intégration du corps spirituel. Nos/MES corps atomiques et cosmiques SONT purs spiritualité, ils sont à VIVRE dans l'instant, comme le miracle en mouvement. MA/notre gestuelle d'Aïkidoka tantrique incarne cette vérité.

     

    Nous sommes au début de cette remise à jour de l'Aïkido couplé au Tantra....cet article évoluera donc au grès du temps :)

    Mesnet Joséphau-Charrier

    Aïkido Tantrique

    Le corps physique

     






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires