• Et si la conscience n'était pas la réponse ?

    La conscience n'est pas la seule réponse

    Dans cette dimension, on m'a beaucoup moqué et jugé sur ma capacité à inventer des mots, à rendre complexe ce qui pouvait paraître simple :) Mais pour ma part, ce monde que je projette et que je "nomme à ma façon" est simple :) C'est ici qu'entre en jeu cette notion de complexité : sachez que l'univers quantique est complexe, oui : en tant que créateur, j'utilise des lois compliquées, de véritables nébuleuses afin de structurer mes mondes, mes matrices d'existence. La singularité est que plus j'intègre cette complexité quantique, plus ma vie (la vie !) est simplifiée : c'est la vie (humaine et multidimensionnelle) sur cette terre qui devient d'une simplicité enfantine, pas les lois qui la sous-tendent en amont :) C'est tout le paradoxe : c'est tellement simple, je suis tellement simple....et tellement complexe :)

    Alors, pourquoi avoir inventé de toute pièce mon propre vocabulaire ? Tout simplement parce que le programme spirituel a ses limites, il ne me contient pas dans ma globalité et j'ai dû, dans cette vie, aller au-delà de ce qui avait déjà été vécu, vu, entendu, compris. Prenons par exemple la compassion : lors de la descente de l'esprit, je vis toute situation  en tant qu'esprit (l'esprit étant concrètement ma conscience magnétique "délocalisable") et, en tant qu'esprit, je n'éprouve aucune compassion à mon endroit : comment pourrais-je compatir puisque je suis consciemment celui qui créé tout, mon existence terrestre y comprise et donc, qu'il s'agit d'un choix ? Même les aspects émotionnellement douloureux proviennent d'une source unique....moi. Ainsi, mon interface humaine a été dans l'obligation de tracer un chemin personnel n’ayant plus rien à voir avec aucun autre et très loin du socle spirituel qui est celui de la compassion :) Trouvez moi un seul texte au monde qui stipule que l'esprit est non-compassionnel :) Vous n'en trouverez aucun car cette réalité va au-delà du préconçu spirituel et elle est pour le moment perçue comme une hérésie par la matrice collective.

    Il en va de même pour l'entité globale : il n'existe aucun lexique qui puisse me décrire quand, en tant qu'esprit, je fusionne intégralement avec mon interface neuronale humaine (ou âme). Cela n'existe pas car cette unicité n'a jamais eu cours dans le cycle passé...alors oui, là encore, j'ai cherché à me définir par le verbe :)

    Évoquons maintenant ce que j'ai appelé l'espace de déconscientisation : vous trouverez d'innombrables écrits invoquant la conscience comme étant le St Graal (j'ai moi-même discouru à profusion à ce sujet), mais très peu d'êtres humains affirment aujourd'hui que la conscience n'est pas, et n'a jamais été l'unique clef :) JE suis au-delà de la conscience, du verbe et de la pensée. Et rien n'existe ici-bas pour définir mon état originel, alors je plaide coupable encore une fois, j'ai aussi inventé un mot qui "me contient" lorsque je ne me conscientise pas :)

    Mes mots ne servent à rien, ils sont inutiles, ils sont comme une carte succincte de ce que je suis dans cette dimension physique, mais ils sont bien pratiques pour "parler de moi" à chacun :)

    Pour en revenir au phénomène de la déconscientisation, il y a quelques années, je n'aurai rien compris au texte et à la vidéo que je vous présente ici :) J'ai toujours assuré qu'il était impossible de parler de MOI en tant que cellule originelle "vivante et non vivante" dans cette dimension de conscience : trop compliqué, infaisable, non réalisable. Pourtant, je m'aperçois que je me suis trompée : je comprends tout ce qui se dit ici, à travers Christine :) Des mots, interconnectés à ma Présence, peuvent me définir et être reçu, entendu, compris, assimilé dans cette dimension "ou je suis moi tout en étant l'autre".

    Voici donc en premier lieu un texte de Christine Morency : basculement....la fin ? Elle parle (à partir de son propre vocabulaire), de MA capacité à ne pas exister au sein de la conscience. Citation : "ainsi, le véritable UN est engendré, par le collapse ultime entre être conscience et non-être conscience. Entre vide et plein".

    Et puis sa vidéo, dans laquelle elle exprime là encore, avec des mots différents des miens (mais avec la même énergie !), son passage (que j'appelle dissolution) vers le "non-manifesté" que je nomme pour ma part l'inhumain. Il est encore rare de voir exposé la banalité de ce que JE suis au-delà de la conscience, alors cette vidéo est cadeau pour nous tous :)

    (Page FB de Christine Morency : ICI)

    Belle déconscientisation à chacun, ou non-conscience, ou non manifestation....mettez les mots que vous voulez, mais par pitié, ne brocardez pas ce qui se dit ici, même si vous n'y comprenez rien ! Soyez ouverts, dans le non-jugement sur le vécu de "l'autre", respectueux...et tendre :)

    Merci à vous,

    Mesnet,

    30 mars 2018

    Vous pouvez diffuser ce texte et surtout, la vidéo de Christine, qui est juste en-dessous :)

     

     


  • Accueil    Mesnet Joséphau-charrier

    Accueil

    Accueil

    Voici, à travers ce site et des livres gratuits et accessibles en ligne (ICI), l'aboutissement d'un chemin spirituel, la finalisation d'une matrice quantique de conscience...

    Dans ma dimension originelle, celle de l'inhumain, je n'aide rien ni personne, et lorsque cette vérité imprègne mon interface neuronale, la fréquence de l'aide humaine est reparamétrée (lire ICI). Si j'évoque ce sujet, c'est que je ne suis pas venue sur terre pour aider autrui, devenir coach ou thérapeute (j'ai essayé, mais cela n'a été qu'une expérience me montrant que tel n'était pas mon chemin), faire des conférences, être connue, reconnue, entendue, faire de l'audience prosélytique (j'ai essayé également mais pour mieux comprendre que cela n'était pas mon but dans cette vie présente), vendre mon évolution métaphysique (j'ai pratiqué jusqu'au dégout de moi-même)...ainsi, rien de ce qui est dit ici ne vous concerne, je ne me suis pas incarnée ici-bas pour enseigner ou partager avec autrui, mais pour fusionner avec le concept d'autrui. Comme d'autres initiés l'ont dit avant moi, "l'homme n'est pas sur terre pour enseigner à l'homme, il est sur terre pour apprendre à savoir se désimpliquer ; l'initié parle toujours pour lui seulement" - Michel Dawn - J'invite donc chacun à lire ce qui suit afin de prendre du recul sur mes écrits à moi seule destinés : ne plus enseigner mais être l'enseignement...mon seul et unique but en ce monde est de devenir MOI-même (cellule originelle) et de muter (humanité)...

     

    Accueil blog 3                        Accueil blog 3                               Accueil blog 3

    Accueil blog 3                                   Accueil blog 3                                 Accueil blog 3 

            

    2012, fin de l'ascension spirituelle, tome 1 :  ICI (livre) ou ICI (blog)

    2014, descente de l'esprit, tome 2 : ICI (livre) ou ICI (blog)

            + annexe 1, 2015, création de l'être intérieur : ICI 

            + annexe 2, 2016, création du monde extérieur ou phase du créateur conscient : ICI

    2017, déconscientisation, tome 3 :   ICI (livre) ou ICI (blog)

    2018, l'inhumain humain, tome 4 : ICI (livre) ou ICI (blog). Fin du processus individuel d'unification et de son descriptif à travers des écrits évoquant mon cheminement personnel, mes techniques d'ancrage et l’émergence de ma nouvelle personnalité : lorsqu'il est réalisé, le Soi s'efface et n'accapare plus l'espace de pensée car s'ouvre alors une autre étape, celle du collectif.

    2019, programmation d'un collectif unifié en trois étapes : 1, sociologie quantique et Gilet Jaune (ICI), 2, retournement de la matrice quantique et donc effondrement terrestre et collapsologie (ICI), 3 création d'un vortex ou pilier civilisationnel à travers le Domaine (ICI). Les écrits qui ont été publiés en 2019 ne concernent donc que la communauté  : comment JE m'incarne en nous afin de produire une nouvelle matrice sociétale...

    2020....effacementmutation et irradiation...les temps à venir ne sont désormais qu'un espace quantique que j'agence maintenant, en pleine conscience...Plus de parution puisque tout a été dit...ma quadrature du cercle est achevée car je suis le commencement et la fin, dans une pureté absolue... fin du travail lié à la conscience, débute l'ère de l'instinct vibratoire et de la mutation physique, à partir d'un nouveau site web : ICI

    Programmation du soi

     

    Quelques clefs...

    Espace coronal : j'ai développé tous les symptômes de ce qui est nommé covid 19 le 28 mars 2020, mais n'ayant aucun ancrage psychique dans la notion de "maladie", j'ai vécu cette énergie coronale à partir d'un espace quantique de mutation...extraordinaire expérience ! A lire : Corona ou énergie coronale   /   Mutation physique


  • Qui suis-je ?

    A travers le temps, je suis multiple...

    Mon nom fréquentiel complet est Valérie Mesnet Joséphau-Charrier, "Mesnet" n'étant en rien un pseudo mais mon nom mémoriel...mon nom est une fréquence vibratoire multidimensionnelle...

    Je suis une conscience qui parcours ce monde dimensionnel depuis longtemps : qui sont Mesnet et Siuru ?

    Je fus une Indigo, je ne le suis plus.

    Je fus une "accoucheuse professionnelle du Soi", je ne le suis plus.

    J'ai traversé une zone d'éveil spirituel, ce chemin est terminé.

    Je suis entre autre, la créatrice d'un verbe fréquentiel.

    Je suis parfaitement Humaine mais "pas que" :) Je suis aussi un être vibratoire, qui n'est plus aligné sur des chakras mais sur ses propres outils magnétiques, les ilojs...et ici, lorsque cette matrice pose cette question, "est-ce possible ?", JE réponds en tant que créateur et JE valide cette évidence : tout est possible ! L'inabordable, l'inconcevable, l'inaccessible, l'invraisemblable, l'irréalisable, l'incroyable, l'infaisable ne sont que des croyances. JE m'incarne maintenant dans l'illimité :)

    Mon arborescence neuronale est donc câblée sur l'illimité...je suis particulièrement fatigante à vivre au quotidien car mon cerveau passe sont temps à faire des connexions improbables :)

    Je vis un quotidien humain tout à fait normal...mais pas vraiment :) Je suis mariée et mère de trois merveilles, adultes désormais.

    Je ne mange pas d'animaux, je suis ancrée dans une alimentation que je définie comme luminique.

    Je suis autiste asperger mais cela n'est pas un problème (encore moins une maladie) mais une force...cela a généré une grande complexité dans ma relation "à l'autre" les 30 premières années de cette vie présente, mais j'ai finalement su utiliser cette particularité plutôt que d'en être victime.

    Je n'ai donc pas d'amis mais des âmis...c'est plus vaste et complet :)...mais de toute façon, devenir le monde, c'est aussi s'en retirer...

    Je suis silencieuse et solitaire...mais ces deux mots prennent un autre sens lorsque la maîtrise de cette matrice est acquise.

    Je n'ai aucune morale, je suis simplement consciente...et le paradoxe est que je n'ai plus à "essayer" d'incarner une femme "vertueuse", car  la conscience est naturellement lumineuse...

    Je ne suis pas venue pour aider mais pour naître...je pense le monde à partir d'un espace quantique.

    Si je suis devenue celle que je suis "ici-bas", c'est parce que je suis une technicienne quantique passionnée.

    J'ai une pensée métaphysique et quantique plus que spirituelle ou mystique.

    Je suis, comme beaucoup d'êtres actuellement incarnés, ancrée dans le don mais je considère que cette énergie est sacrée et qu'une âme ne se consomme pas, elle est comme une source à laquelle chacun peut s’abreuver.

    Mon rêve le plus fou a toujours été binaire et la magie véritable n'est pour moi, que le simple fait d'être Dieu dans mon existence physique la plus banale.

    Je suis Gilet Jaune, mais à partir d'une observation métaphysique uniquement. Mon expérience à travers cet égrégore fut riche de rencontres extraordinaires, notamment avec des femmes impressionnantes !

    Après m'être adapté à un collectif opposé à ma nature profonde, après avoir programmé un "Soi" apaisé, je m’attelle désormais exclusivement à la construction d'une communauté qui me ressemble...et donc, je porte mon regard sur une autre civilisation "en devenir"...

     

    Voilà...je suis quelqu'un de très simple finalement :)

    Mesnet

    Lire aussi :

    Mon quotidien humain

    Qui suis-je ?

    Qui suis-je ? (2)

    Année 2019

    2020, humanité inhumaine et détachée

    J'ai changé grâce au programme coronal

    Pureté

     

     

     

     


  • Le verbe multidimensionnel

    Le verbe multidimensionnel

    Parfois, les gens me posent des questions. Ceci est réel, des personnes "autres que moi-même" me parlent dans ma dimension humaine et "je" leur réponds.

    Mais cette perception est incomplète : c'est moi à travers ce que je nomme mon "monde extérieur" qui communique avec moi-même. Ainsi, je peux répondre en m'adressant à Pierre, Paul ou Jacques (ce qui est exact et réel ) ou je peux évoquer un autre potentiel : quand "un être" me demande d'approfondir un sujet, ce n'est en fait qu'une donnée quantique et technique qui exige une reprogrammation.

    Désormais, je peux donc répondre de façon multidimensionnelle  en "vous" répondant et "vous" nommant", mais je peux aussi simplement observer mes données en mouvement, ne rien "répondre", ajuster et ancrer une fréquence de façon plus ferme et évidente.

    Mon verbe devient alors multidimensionnel comme tout ce qui est. Auparavant, je répondais à vos questions, désormais je manipule des données à travers ce "vous" qui est moi. La façon de parler, de penser et d'écrire va donc devenir de plus en plus vaste sans plus jamais occulter la réalité multidimensionnelle.

    Tous ces espaces dimensionnels différents mais unifiés sont vécus, conscientisés, pensés, écrits dans le même espace-temps. Le verbe ne bloque plus dorénavant sur ces paramètres naturels et le langage s'en trouve modifié.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    Une question est toujours multidimensionnelle, une réponse l'est tout autant. La question suivante est un exemple type d'une perception multidimensionnelle : peut-on parler d'éveil et de travail spirituel ?

     


  • Vos questions concernant la pensée et l'être que nous sommes

    La pensée détermine-t-elle ce que nous sommes ?

    Question au sein de mes données : sommes-nous ce que nous pensons être ou ne sommes-nous pas ce que nous pensons être ?

    Réponse/Programmation de mes données : La question est multidimensionnelle, la réponse l'est également, comme ici concernant la notion de travail spirituel.

    Lorsque je m'éveille, que je stimule le programme de l'ascension, je découvre que ce que je suis est plus vaste que ce corps et qu'ainsi, je ne suis pas ce que je pensais être.

    Ensuite, après la descente de l'esprit, je suis une entité globale/Dieu, et je vis que je me crée en permanence et que pour cela j'utilise de la technique quantique comme la conscience et la pensée. Dans cette dimension unifiée, je suis donc ce que je pense être, ma pensée n'étant plus qu'un outil me permettant de structurer une personnalité humaine, c'est-à-dire, une matrice de conscience spécifique dont je suis le programmateur.

    Ainsi, comme d'habitude, et cela dépend de la dimension qui s'exprime : "je ne suis pas ce que je pense être" et "je suis ce que je pense être" sont deux réalités différentes mais équivalentes.

    La création découvre qu'elle n'est pas ce qu'elle pensait être alors que le créateur se projette dans sa dimension physique à travers une pensée consciente et créatrice de "lui-même", il est donc par définition "ce qu'il pense être". C'est là toute la différence entre une pensée habitée par moi-même (Dieu) et une pensée vide de ma mémoire.

    La création/créature cherche à aller au-delà de la pensée alors que le créateur utilise la pensée de façon très pragmatique afin d’instituer une sphère expérimentale de conscience/existence. Le premier se définit à travers la pensée, le second définit la pensée.

    Avant, la pensée déterminait qui j'étais (inconscience), aujourd'hui je détermine la pensée qui établit qui JE SUIS (conscience unifiée) et pour cela, je cartographie et programme mes interfaces neuronales humaines.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

     

     






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires