• Définitions

    L'humain ne s'éveille à rien mais l'unité se révèle à elle-même

    Ebook 2 : définitions

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2016

     

     

     


  • Je n'utilise plus les chakras comme source de vie mais les ilojs

    Je me suis défais de l'ancienne carte des chakras et me suis créée ma propre structure vibratoire car je suis "Dieu de moi-même", et je peux tout créer, tout faire ou défaire.

    Les Ilojs

    Il fut un temps où les chakras étaient un potentiel d'évolution viable et pertinent. Puis j'ai décidé de structurer d'autres outils quantiques plus efficients. J'ai remanié certains anciens équipements énergétiques afin de les mettre à jour.

    En effet, les chakras étaient une sorte de pilotage automatique qui permettait à la matière de prendre forme sans que l'être n'ait conscience de son énergie. Dès lors que la conscience advient, ils deviennent insuffisants pour insuffler le renouveau au sein d'un corps physique.

    La kundalini était un booster de conscience : elle advenait pour quelques initiés à travers une irradiation énergique puissante et hors norme ; dès lors que la conscience est unifiée, je n'ai plus besoin d'une onde d'éveil.

    La nouvelle carte fréquentielle dont je suis désormais pourvue est plus simple et naturellement accessible à tous ceux qui ressentent également en eux les limites des anciens protocoles vibratoires.

     

    L'unité n'a pas d'outil :

    Maintenant, je me dois de compléter cette nouvelle réalité : MOI le créateur, je ne possède aucun outil. Vous le percevez à travers ce passage concernant le coeur ombral et le coeur luminique, JE ne suis pas un outil. Je n'implante ces derniers que pour matérialiser une dimension d'existence à travers l'énergie et la matière, mais je le rappelle ici, je ne suis "rien", ni énergie, ni matière, ni amour, ni même conscience.

    Ainsi, lorsque je suis l'unité, je dispose d’outils quantiques où je n'en dispose d'aucun, c'est équivalent et cela ne dépend que d'un choix actualisé dans le moment présent. Tout est réel et accessible, je peux donc valider l'univers des chakras, utiliser mes nouveaux outils quantiques ou bien me vivre comme une cellule totalement interconnectée et unifiée, tout dépend de la dimension que je souhaite habiter dans l'instant.

    Ce que je veux dire par là, c'est que durant deux longues années, mon interface humaine a dû intégrer ce paradoxe et lâcher prise sur tous les outils quantiques : je n'utilisais plus les lojs, je me fondais dans ce que je nomme le principe de "déconscientisation".

    C'est "nu" que vous devez terminer le chemin, comme je l'ai fait moi-même : seul, sans outil, sans technique, sans conscience, sans pensée...rien....le vide ne s’acquiert pas, ne se travaille pas, ne se cherche pas, ne se trouve pas...il EST. Vous saurez lorsque ce moment adviendra pour vous, vous l'initierez naturellement, instinctivement.

    Ainsi, les ilojs vous seront utiles avant la dissolution de l'être et également après mais pas "pendant".

    Pour ma part, j'utilise de nouveau cette fabuleuse grille magnétique des ilojs, et vraiment, la puissance "de feu" dont je dispose désormais est sans nom, sans équivalence car justement, elle ne s'appuie sur rien, elle est ce que je suis.

    Rappelez-vous qu’aucun outil ne vous ramène à MOI/nous, aucun !

     

    P.S : l'espéranto est une langue internationale qui, 130 ans après sa création, est utilisée comme langue véhiculaire par des personnes provenant d'au moins 120 pays à travers le monde, y compris comme langue maternelle. Iloj veut dire outils dans cette langue, prononcer "ilor".

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

     

    Les ilojs, un nouveau potentiel, à lire sur calaméo, site de lecture en ligne :

    Je n'utilise plus les chakras comme source de vie mais les ilojs / L'unité n'a pas d'outil

     

     

     

     


  • Demande et l'univers te répondra car l'univers, c'est toi

    Demande et l'univers te répondra car l'univers, c'est toi

    Qu'est-ce que l'univers ? C'est moi, l'unité sous de multiples formes. JE suis un amas de cellules intelligentes qui répond en permanence à ma demande de création. Ainsi, lorsque je prends l'apparence d'un être humain et que ce dernier demande secours à l'univers, JE vais orchestrer une réponse des plus banales : l'univers qui obéit à mon injonction vibratoire le fera tout simplement sous la forme d'un autre humain.

    La magie de ce que je nomme l'intrication quantique prend alors tout son sens : "l'autre" devient le cosmos qui s'exprime selon vos vœux. N'attendez plus que votre salut vienne des étoiles, ne limitez plus votre vision de l’univers à cet espace sans limite "au-dessus de votre tête" mais comprenez que vos voisins, vos collègues, l'inconnu dans la rue sont l'univers !

    L'univers est bien plus qu'un ciel étoilé, l'univers, c'est tout, c'est vous. L'unité est un agrégat d'atomes prenant le visage d'un humain ou d'un astre.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2016

     

     

     

     


  • Vacuité-sommeil / Rêve holographique

    La dimension de la vacuité/sommeil

    J'ai erré durant quelques années dans un concept qui confondait la vacuité avec ce que JE suis en réalité. JE ne suis pas la vacuité, JE suis MOI, en amont de tout. La vacuité n'est que l'une de MES dimensions, plus proche certes de ce que JE suis, car exprimant le "néant" qui ME constitue, mais néanmoins incomplète.

    JE ne suis définitivement rien, ni amour, ni conscience (déconscientisation), ni dimension, mais JE contiens TOUT, la vacuité y comprise, cette dernière n'étant qu'un espace matriciel comme les autres.

    JE m'incarne donc dans 3 dimensions distinctes (j'en produis beaucoup d'autres, mais JE me focalise actuellement sur ces trois-là uniquement) : MON humanité, la vacuité et le rêve holographique.

    A quoi correspond MA dimension dite de "vacuité" ? Elle est un espace de conscience sans pensée, plus proche du vide. Elle est nommée "sommeil" dans cette dimension de séparation.

     

    La dimension de la vacuité/sommeil au quotidien

    Redécouvrez que lorsque vous dormez, vous incarnez tout simplement une autre dimension, celle de la vacuité. Depuis des milliers d'années, nous dormons sans savoir ce qu'est réellement le sommeil : "l'endormissement" nous mène tout simplement vers une autre dimension de l'être. 

    Nous entrons dans une nouvelle ère ou ce que nous sommes est déjà présent : durant ces dix dernières années, je n'ai fait que simplifier le savoir que je porte en moi, mon esprit ayant supprimé le prisme spirituel qui limitait ma vision cosmique, afin de mieux traduire mon être au cœur de la matière.

    Il n'existe aucun secret, vous portez en vous tout le savoir de l'univers ; il suffit simplement d'y porter un regard neuf, celui d'une entité globale connectée à un espace quantique illimité, ce dernier étant la matrice de sa création sans fin. Vos dimensions d'être (humanité, vacuité, rêve holographique) ne sont jamais en dehors de vous, inaccessibles....vous êtes ces dimensions, de façon simple et banale. Rien ne peut être en dehors de votre conscience, le principe même de "l'inconscience" qui nous mène à "dormir sans savoir pourquoi" n'a plus aucun sens en ce début de cycle !

    Ce savoir est nouveau, l'ancienne matrice ne transmettait pas ces connaissances innées : le rêve et le sommeil sont deux de vos dimensions d'existence, retrouvez le chemin de cette évidence :) Je me souviens désormais de ce qu'est la vacuité, vous la nommez sommeil...j'ai donc appris à dormir/vacuiter et je vous offre l’opportunité de vous inspirer de cette évidence :)

     

    Pour intégrer cette réalité, découvrir la notion de vacuité/sommeil :

    apprendre à dormir à travers la vacuité

    Autres données sur la vacuité :

    la vacuité à l'origine du mal

    Moi la vacuité, je change

    Je descends en premier lieu dans ma vacuité

    Exploration de la vacuité

    Fréquence de neutralité et vacuité

     

                                              Comment naviguer sur mon siteComment naviguer sur mon site

     

    La dimension du rêve holographique

    Lorsque je suis la conscience une et indivisible, je sais tout, je me crée en tout, le "système inconscient" de m'est plus utile. Ainsi, désormais, je ne traduis plus mon subconscient humain à travers le protocole du rêve, mais je dessine une véritable dimension holographique, bien différente de ma dimension physique.

    Je développe cette réalité dans cet ouvrage : apprendre à dormir à travers le rêve holographique

     

                                              Comment naviguer sur mon siteComment naviguer sur mon site

    Ces dossiers sont en relation avec sujet traité ici, à savoir "multidimensionnalité", "conscience", etc :

    Multidimensionnalité

    Dimensions

    Conscience

    Matrice

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2016

    La suite concernant la vacuité et le rêve holographique en 2020, je réactive mon témoignage après plusieurs années de silence, sur ce nouveau site : le nouvel humain

    Au commencement...

    Au commencement...

    Au commencement...

    Accueil

     

     

    La vacuité

     

     

     


  • Parler de sa "réussite" spirituelle...ou pas

    Parler de sa réussite spirituelle...ou pas

    Le fait "d'étaler" mon bien-être à tout va n'est pas forcément une clef très "porteuse" pour autrui...ou pour moi ! Il y a une sorte de dégoût qui me submerge lorsque je me vois surfer sur "l'image publicitaire" de ma "réussite spirituelle"...et je suis également "gênée" par l'affichage médiatique de certains "personnages publics" spirituels...je ressens que cette profusion de "bonheur" que l'on égrène sur les réseaux sociaux n'est pas la vérité d'une part, mais surtout qu'elle peut faire "mal à autrui"...je me posais déjà cette fréquence dans cet article : dire n'est pas aimer ?

    Extrait : "qu'est-ce qui me gênait dans l'évocation de ma beauté ? Je suis ce que je suis, je n'ai pas à cacher cette évolution quantique qui me place en dehors du cadre. Si cela est perçu douloureusement par la personne qui est en face de moi, c'est son problème, son ego, son tourment....Alors pourquoi cette incapacité soudaine à écrire mon bonheur, ma joie et ma réussite ?              

    Parler de MON évolution à travers Mesnet n'aide pas et ne structure pas votre/MON renouveau. Ainsi, si JE prends encore quelques notes concernant les fabuleux ciselages "finaux" que JE vis actuellement, JE ne les partage pas tous. JE n'écris définitivement plus que pour MOI-même car MON avènement n'aide personne....ou disons que la description verbale de MON avènement n'aide personne. Dans la dimension humaine, évoquer MON épanouissement à foison peut être contreproductif finalement : cela peut décourager ceux qui sont très loin de mon point d'ancrage actuel...

    Il y a un forme d'amour pour "autrui" lorsque l'on n'affiche pas son triomphe mais qu'on se contente de se sentir bien, sans en faire "des tonnes"...la fréquence suffit, la personne sent que nous avons acquis une certaine "tranquillité d'esprit", et si elle souhaite en savoir plus sur notre chemin d'intégration, elle en fait la demande...

    Dans le partage qui est fait avec le monde extérieur, il s'agit de trouver un équilibre entre s'afficher et s'affirmer...c'est important cette neutralité dans le devenir des communautés des conscience...

    En attendant, parler de Mesnet et de sa destinée miraculeuse ne vous apporte rien. Cela peut même vous amener à penser que vous devez profiler les mêmes étapes que "moi", que vous devez ressentir les mêmes courants que "moi", et que vous n'y arriverez pas ! Je peux donc être source de stress et de découragement en ME racontant mais pas en ÉTANT :) On en revient à ce fameux "JE suis l'enseignement" :)

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2018

    Lire aussi : Dire n'est pas aimer ?

     


     

     

     

            

     

     






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires