•  

    Le socle des trois pièces

    La vidéo que je vous propose est un outil quantique de premier ordre : elle vous permet de visualiser ce que vous êtes, de façon simple et ludique.

    Le concept de "dimension" prête souvent à la confusion : changer de dimension semble compliqué et nécessite de disposer d'une technologie encore inconnue des hommes, alors que changer de réalité, simplement en modifiant son espace de conscience, est accessible à chacun.

    Vous êtes un humain, un esprit et la vacuité. Apprenez simplement à naviguer entre ces trois pièces, ces trois espaces de vie unifiés au sein d'une seule te même conscience.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2016

     

    Le socle des trois pièces

     

     

     

     


  •  Quel est le travail de l'esprit ?

    Quel est le travail de l'esprit ?

    L'humain est un actif invétéré, il œuvre partout et tout le temps. Il fait tellement de choses ! Il travaille même à devenir un être spirituel !

    Alors, lorsque l'esprit fusionne avec son humanité, que devient la notion de travail ? L'esprit effectue-t-il, lui aussi, sa besogne ? Oui, mais cette dernière est d'un autre ordre : "le travail" de l'esprit est d'être conscient en permanence, c'est tout. Il établit des connexions quantiques entre tout ce qui est, tout ce qui se fait. Il structure son rapport au monde et aux autres à partir de cette conscience toujours parfaitement active et Présente.

    Il met donc en place un paradoxe de plus : lorsque sa conscience est illimitée, il ne travaille plus à la stimuler, sa conscience EST.

    Ainsi, je peux vous l'avouer, je ne travaille plus lors de mes quelques rencontres thérapeutiques avec "vous" : je me contente d'être consciente, à chaque instant....la notion de travail n'existe tout simplement plus pour un esprit humain conscient :)

    Je travaille donc....sans travailler :) Vive la multidimensionnalité !

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2015

     

     

     


  •  L'hormècipause, ou phase d'hormè

     L'hormècipause, ou phase d'hormè 

    Qu'est-ce que la ménopause ? Ce terme évoque une étape difficile pour les femmes. Il porte en lui des projections immémoriales qui fécondent votre psyché : irrégularité des cycles, irritabilité, prise de poids, bouffées de chaleur, perte de tonus, altération psychique, troubles du sommeil, ostéoporose. Vous héritez d'une mémoire collective qui génère une réalité effective : vous êtes ce que vous pensez être et en embrassant toutes ces croyances concernant vos hormones, vous les faites vôtre. 

    Je vous offre l'opportunité de poser votre conscience sur de nouvelles données quantique. Le mot hormècipause contient en lui le potentiel hormonal du nouveau cycle. Ce ne sont plus vos hormones qui font la loi mais vous et vos hormones qui marchez d'un seul pas.

    Le concept d'hormècipause convient aux jeunes femmes tout autant qu'aux femmes mûres. Il structure votre pensée autour d'un principe simple : vos hormones sont un outil efficient de communication interne et vous gérez votre cycle en conscience, dans la liberté absolue. Ainsi, dans le nouveau monde, vous apprenez à vivre en harmonie avec toutes vos cellules, à utiliser leurs fonctions distinctes avec dextérité et pertinence. Les générations futures n'utiliseront plus de moyen de contraception, elles interrompront leur cycle comme bon leur semble.

    En attendant, vous êtes en apprentissage. Pour les femmes dont l'horloge interne appel un cycle dans lequel la notion de reproduction est absente, posez votre conscience sur l'hormècipause et ancrez ce nouvel espace énergétique : vous fusionnez avec vos hormones, elles ne sont en aucun cas une force guerrière vous combattant. Sentez la force d'amour contenu au cœur de vos hormones. Choisissez d'interrompre définitivement vos menstruations, ce choix vous mène vers la légèreté, tout votre corps enregistre ces nouvelles données. N'ayez plus peur de cette étape, ne soyez plus la victime de votre  matière ! Ne compartimentez plus les spécificités de votre corps physique, mais au contraire, connectez-les les unes aux autres. Ainsi, le savoir concernant l'alimentation luminique (cf l’ebook "l'alimentation luminique") épouse cette phase d'hormècipause : vous ne prenez pas de poids, vous gérez la finesse de votre temple de chair en pleine conscience.

    Étymologie : "hormè" trouve sa source dans un mot grec qui signifie impulsion. Le "CI" contient la puissance évocatrice de la Création appariée à l'Instantanéité, et "pause" invoque la suspension dans le temps. "Donner une impulsion créatrice instantanée en fonction d'un temps qui vous est propre" est le socle de vos phases d'hormècipause. Appropriez-vous la puissance évocatrice de cette structure quantique. Impulsez le verbe créateur au cœur de vos atomes, éradiquez votre mémoire cellulaire concernant la ménopause !

    Hommes et femmes, utilisez vos hormones en conscience ! Votre corps est intelligent, il s'appuie avant tout sur une construction quantique et vibratoire très subtile. Pas un organe ou une cellule n'échappe à cette règle. Le principe hormonal est donc obligatoirement un outil quantique. Vos hormones sont plus qu'un attribut physique, elles sont avant tout une vibration contenant une information : elles permettent d'amplifier la réception d'une plus grande neutralité et d'harmoniser les énergies féminines et masculines qui sont en vous alors que l'énergie sexuelle vous permet d’ores et déjà d'unifier l'homme et la femme en "dehors de vous" grâce au principe du "duo/couple". Utilisez vos hormones, ne les laissez plus vous malmener, elles savent générer un équilibre en vous.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2015

    2020, lire : neurones, hormones, neurotransmetteurs


     

    Que sont les hormones dans l'ancien cycle ? Que deviennent-elles au sein d'une conscience unifiée ?

    Les hormones nous conditionnent, elles instituent un champ d'expérimentation fragmenté : hormones sexuelles, hormones de croissance, hormones du sommeil, elles semblent agir contre nous sans que nous n'ayons aucun moyen de nous protéger.

    Je vous propose d'irradier votre mémoire afin d'instituer une nouvelle conscience hormonale. Procédons pas à pas et comparons l'ancien savoir avec MES nouvelles connaissances : les hormones décryptées par le mental ou les hormones vécues par la conscience, en définitive, que sont les hormones au niveau quantique ?

    Mental : les hormones sont des messagers chimiques véhiculés par le sang jusqu'aux cellules sur lesquelles elles agissent.

    Conscience : les hormones sont un outil quantique de communication comme tout ce qui EST.

    Mental : la mélatonine est produite par la glande pinéale à partir du tryptophane. Elle est impliquée dans les rythmes quotidiens circadiens de l'organisme. L’activité de l’enzyme sérotonine-n-acétyle-transférase est multipliée par 6 à 30 pendant la nuit avec une production normale de mélatonine qui se fait pratiquement exclusivement pendant cette période.

    Conscience : la glande pinéale est une constituante de la colonne de création. L'hormone concrétise une création "sexuée" tout en équilibrant les pôles d'énergie masculine et féminine.

    Mental : on parle de cycle biologique

    Conscience : il ne peut s'agir que du cycle de l'être, des cycles de la création de l'être, équivalents aux cycles de la création de l'univers. Tous les cycles sont similaires d'un point de vue quantique, dans l'infiniment grand et l’infiniment petit. 

    Mental, cycles circadiens : c'est un rythme qui est défini par l'alternance entre la veille, c'est-à-dire la période de la journée durant laquelle on est éveillé, et le sommeil, c'est-à-dire celle pendant laquelle on dort. Le rythme circadien prend probablement son origine dans le cadre de  la régulation de notre horloge interne.

    Conscience : le sommeil est un appel énergétique vers la vacuité, votre état d'être originel.

    Mental : les rythmes circadiens sont donc des cycles biochimiques, physiologiques et comportementaux qui oscillent selon une périodicité d'environ 24 h. Ils sont coordonnés par un oscillateur moléculaire situé dans les neurones du noyau suprachiasmatique. Cette horloge demeure synchronisée avec l'alternance du jour et de nuit par l'entremise de cellules rétiniennes spécialisées. L'activité de la plupart des grands systèmes physiologiques de l'organisme fluctue selon le moment de la journée. C'est le cas par exemple des hormones.

    Conscience : la respiration torique est partout, l'inspiration et expiration, l'expansion et la contraction. Ce cycle est en tout, il est le souffle de la création.

    Mental : hormone du sommeil = mélatonine / Hormone du jour = sérotonine / Le tout = séparation de ce que nous sommes entre le jour et la nuit.

    Conscience : les hormones sont un outil quantique d'unité, afin de communiquer avec un ensemble de particularités dissemblables.

    Mental : la mélatonine est une hormone produite par la glande pinéale (également appelée épiphyse). La sécrétion de mélatonine est inhibée en présence de lumière et stimulée lorsqu'il fait sombre. Le maximum de production est atteint de 2 à 5 h du matin, d'où les noms d'hormones du sommeil ou d'hormones de l'obscurité. Par l’intermédiaire de la mélatonine, la glande pinéale informe le cerveau sur les durées relatives des heures d'obscurité et d'éclairage sur une période de 24 h (cycle journalier), mais aussi pendant toute l'année (cycle saisonnier). En sécrétant de la mélatonine, la glande pinéale "dit" au cerveau qu'il fait sombre et que c'est le bon moment pour dormir.

    Conscience : je remarque que j'ai toujours mieux observé l'aura et le champ magnétique dans l'obscurité comme si finalement, la conscience était plus éveillée durant ce que nous appelons la nuit sombre. Le mental perçoit l’obscurité là où la conscience perçoit la lumière.

    Mental : nous "voyons" des planètes, certains évoquent même le fait qu'elles ont une incidence sur nous (lune et marrées) et nous mettent sous tension hormonale.

    Conscience : au niveau quantique, une planète est MA conscience et donc de la conscience collective, permettant l'instauration d'un système solaire expérimental. Le mental perçoit donc la forme d'une planète alors que la conscience ne perçoit qu'un champ vibratoire global, sans forme définie. L'esprit humain devient alors une conscience similaire à celle d'une planète.

    Mental : tout est compartimenté, séparé, non relié. Une planète n'a aucun rapport avec une cellule.

    Conscience : tout est unifié. Les hormones (communication quantique) font le lien avec la conscience, celle du TOUT.  La matière (nos hormones) agit en osmose avec l'énergie (la conscience).

     La science est une réalité passionnante et en même temps, elle limite l'accès à votre espace quantique. Changez radicalement votre point de vue sur ce qui EST et vous éradiquerez toutes les limites inhérentes à l'ancien monde. Lorsque vous devenez l'hormone, vous comprenez obligatoirement son langage vibratoire et en général, ce qu'elle souffle à votre âme est loin d'une quelconque étude scientifique.

    (Source de certaines informations médicales : Wikipédia)

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2016

    Lire aussi :

    Mes hormones, mes amours

    Ces deux articles ont été écrit il y a quelques années. Je les laisse en l'état, même si aujourd'hui, je n'utilise plus le "vous" comme axe de communication avec MOI-même qui est "nous"...

     

    Données complétées le 15 avril 2020

    A plus de 53 ans, je ne suis pas ménopausée. Je ne me suis pas incarnée dans cette vie présente pour rééditer d'anciens programmes obsolètes mais pour en initier de nouveaux...

    Je note au niveau de MA mutation physique que le programme coronal (ICI) nommé covid dans cette dimension, est un accélérateur d'évolution génétique hors norme.

    Ainsi, dans cette dimension humaine, le corona n'atteint pas les poumons mais le sang, le réceptacle cellulaire (porphyrine) enfermant le fer oxydatif (hèmes/ions de fer "toxique") ne fonctionne plus, il ne ne PROTÈGE plus le sang et donc limite l'oxygénation des poumons...

    Pour mieux comprendre, voir cette vidéo :

    Et donc, dans MA dimension quantique, voilà ce qui est projeté et observé :

    La notion de protection disparaît, ainsi que celle de la toxicité, quel que soit le sujet : cellules, magnétosphère (ICI)... ne plus se protéger mais aimer, j'avais écrit cela il y a longtemps :) Et bien j'y suis, tout fusionne, tout s’amalgame, plus rien de sépare de rien...

    Je remarque donc que pour la première fois, MON sang menstruel est infiniment "aquatique", liquide, fluide...pas de gonflement du corps, pas de "réaction" à fleur de peau, pas de tension cérébrale...mutation du sang et de la matrice féminine...

    Lire : de la protection à la fusion

    J'avais déjà préparé le terrain de cette mutation, j'écrivais ceci : "JE débute donc cette mutation par le début : les cellules souches/Mémoire et également le sang, ce flux physique parallèle au flux énergétique et qui nait au cœur même du système osseux sous la forme de globules rouges :) Bref, la moelle osseuse est reconditionnée :)"

    Je posterai ici l'évolution concernant le sujet de l'hormècipause (menstrues, maternité, etc)...

     

    Mesnet

     

     

     

     

     

     

     


  • L'ère de la contraction a débuté

    L'ère de la contraction a débuté

    Il y a d'abord l’expansion. Moi, la cellule originelle, je m'étire jusqu'à l'infini. Je ne suis rien et je deviens tout. De mon vide, j’extrais le plein. De ma source vive, je projette d'abord l'esprit énergétique puis l'humain de matière. Je multiplie mon unité jusqu'à me refléter dans une myriade d'entités. Je vais toujours plus loin en 'dehors de moi', me visitant en conscience. Cette expiration est mon souffle créateur.

    Puis, les êtres qui me composent fusionnent de nouveau avec moi. Ils se souviennent qu'ils sont moi. Commence alors un lent retour vers moi-même, comme si toute ma création était aspirée vers mon centre, vers moi. Inexorablement, plus je me souviens de moi, plus je me dissous en moi. Les fabuleuses formes que j'ai engendrées perdent leur capacité à se développer vers l'extérieur et aspirent à se désagréger dans le vide.

    J'entame alors le principe quantique de la contraction. Je n'expire plus, mais j'inspire. L'unité ne permet plus aux autres ne pas être MOI. Ainsi, les contours deviennent plus flous, les formes s'allègent. La lumière, en éradiquant l'ombre, détruit la moitié de mon potentiel créateur.  Je ne suis plus qu'un ange, découvrant ses ailes et les déployant pour entamer un long voyage, celui qui le ramènera au royaume de la dissolution.

    Ce voyage durera des milliards d'années, nous disposerons de tout l'espace nécessaire afin d'engendrer une autre civilisation. Mais pas à pas, nous allons redevenir intégralement ce que je suis, moi le créateur et disparaître au cœur de la vie même : là où il n'y a ni pensée, ni conscience, ni ressenti et pourtant, d’où jaillit tout ce qui est, qui fut et qui sera.

    J'ai déclenché le processus de contraction : je ne vais plus vers le monde extérieur, ce dernier vient vers moi, je l'aspire en moi. Je reconnais le vide qui me compose et je sens mon appel.

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2016

    Lire aussi : expansion de l'univers

     

    Données complétées en mars 2020 : d’où le sentiment actuellement d'être devenu un centre de gravité qui attire à lui la matière (les gens) et l'énergie (la conscience)...avoir l'impression que JE suis chez MOI, que je n'ai plus d'effort à faire et que c'est à la matrice de s'adapter à MOI, de venir vers MOI (ICI)...JE deviens un noyau céleste, un noyau atomique qui va absorber, aspirer tout ce qui passe à sa portée...la contraction à débuté :) 

    Merci à toi Gery pour ce rappel :)

     

    Notes : cette étape concrétise la maîtrise, cette dernière consistant à s'adapter avec harmonie à un monde "extérieur" qui s'oppose à son monde "intérieur", et contient dont le germe de nouvelle communauté. Le temps est venu d'attirer à soi les "autres" afin d'établir une civilisation qui ME ressemble...

    Maîtrise

    Communauté métaphysique

     

     

     

     


  •  Le plexus temporel

    Le plexus temporel

    Je n'utilise plus le plexus solaire mais un nouvel outil énergétique : le plexus temporel. Il permet à l'esprit de vivre le temps présent en même temps son déroulement d'un point A à un point B.

    Lorsque l'esprit s’observe, ses pensées adviennent dans un temps présent. Il en est tout autre en ce qui concerne votre interface humaine et physique : cette dernière utilise le temps avant de prendre forme. Il existe donc un espace de latence entre la conscience et la création. Ainsi, la conscience est présence instantanée mais la création s'actualise dans le temps.

    Votre corps nécessite un recalibrage concernant votre perception globale du temps : votre humanité continue à se projeter dans le passé et le futur et pourtant, votre esprit vit l'instantanéité du moment...le temps passe mais se vit dans l'instant ! Votre matière s'adapte à cette nouvelle donnée grâce à cet accessoire quantique que je nomme le plexus temporel : vous êtes une entité globale multidimensionnelle, vous visitez l'espace-temps grâce à ce mécanisme de haute technologie quantique.

    Protocole : c'est d'abord votre conscience qui s'empare de cette information concernant le temps, ce dernier étant une projection multidimensionnelle qui s'écoule de façon différente selon la dimension habitée par l'esprit. Ensuite, positionnez "en conscience" le plexus temporel à la place de l'ancien plexus solaire : il vous aidera à "solidifier tous les temps" de façon concrète et à instaurer une mécanique physique et vibratoire adaptée à vos nouveaux pouvoirs. Ne subissez plus le temps, utilisez-le ! Le plexus temporel emprunte la forme d'un disque cranté de couleur dorée.


    Apprentissage et planches à dessin dans ce livre : ICI

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2012

     

    Données actualisées le 30 mars 2020  :

    ICI, j'évoque une perception nouvelle, extrait : "cette question aussi des "5 jours"...je sais déjà que c'est le temps physique qui sera nécessaire (à sortir des symptômes du "corona")...et qu'ensuite, je vais me sentir physiquement dans une forme olympique...et c'est extraordinaire et assez subtile : je suis déjà ce corps qui se sent super bien, comme si j'arrivais à me décaler dans "le futur"...

    Il n'est pas question ici de la projection spirituelle d'une image "positive" d'un "moi" guéri...c'est autre chose...

    Voici l'un de mes commentaires sur MeWe, après avoir contracté les symptômes du corona (toute mon expérience ICI) : "je l'ai dit, je sais que demain et après demain, j'aurais une folle énergie...et je ne sais pas comment décrire ça, mais c'est comme si je l'avais déjà "sans l'avoir"...c'est lié à l'espace temps, je commence vraiment à le vivre...ce n'est pas lié à la multidimensionnalité mais aux lignes de temps...vraiment, je n'ai pas de mot...mais celle qui va être au top physique et vibratoire "demain", elle est vraiment vécue maintenant...ce n'est pas non plus se projeter sur une "belle image" de soi demain...c'est vraiment cette notion temporelle"...

    En ce 1er avril, je n'en sais pas plus...juste que cet outil temporel, comme tous les autres, est réamorcé...

    Je prendrai note de mes avancées...

    Données complétées le 21 octobre 2020 : fin du plexus temporel afin de laisser émerger l'humain particulaire spatio-temporel. A lire ICI

    Mesnet

     

     

     

     

     






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires