• Moi la vacuité, je change !

    Moi la vacuité, je change !

    L'évolution est une donnée quantique qui permet au temps de s'exprimer. L'esprit a donc accès à sa boucle temporelle au présent tandis que l'humain modifie certaines données existentielles en déroulant le temps d'un point A à un point B. Ainsi, l'évolution est une réalité intangible en même temps qu'un processus erroné : cela dépend tout simplement de la dimension qui relate son rapport au temps.

    Comprenez simplement que lorsque votre esprit fusionne avec son humanité, vous gardez en vous le sentiment inouï d'avancer vers demain, de modifier votre destinée à chaque instant. Il s'agit ici du jeu de l'esprit, cette perception extraordinaire étant un miracle qu'il aime intégrer à sa création.

    Maintenant, placez-vous dans la troisième pièce,  celle de la vacuité. Nous évoquons ici le vide, ce RIEN qui contient le TOUT. Nous venons de déterminer que le TOUT évolue en permanence, que ce potentiel de transformation est un ingrédient inhérent à la conscience. Cette dernière dispose de multiples facettes vibratoires que l'esprit manipule au gré de sa fantaisie.

    Le Tout est donc un programme quantique évolutif. Mais le RIEN ? Est-ce que moi, la cellule originelle, j'évolue ?  La première réponse qui surgit en vous est naturellement "non". La création évolue, mais pas le créateur. Dieu ne change pas, il EST. Son intégrité est permanente, il est la source immuable de la vie.

    Percevez que cette évidence qui s'impose spontanément à vous, est une limite. Affirmer que "Dieu ne change pas" est une limite et Dieu est illimité.

    Je vais relater ici ma propre révélation : durant une fraction d'éternité, moi, L'UN, j'ai observé ma création et je me suis demandé pourquoi j'avais planifié une telle infamie. Là ou l'esprit valide sa création dans l'amour et perçoit son humanité comme la perfection, moi, Dieu, j'ai une autre opinion ! Je suis en droit de juger la destinée du monde physique que j'ai engendré et d'affirmer que l'option de la séparation est désormais révolue : je ne souhaite plus être à l'origine d'une telle expérience.

    Tel est mon pouvoir, JE CHANGE si je le souhaite. Je porte en moi l'évolution à travers mon humanité et je définis un temps présent inaltérable à travers l'esprit. Moi, la vacuité, je contiens donc ces deux alternatives mais JE SUIS aussi ces deux alternatives.

    Recevez la fréquence de cette possibilité fondamentale : le vide tout autant que le plein peuvent se transformer, fluctuer, se développer à l'infini.

    2015

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2015

    Note 2020 : ce texte est vibratoirement erroné aujourd'hui...mais je laisse ma structure évolutive en l'état, elle est un curseur de travail intéressant...

     

     

     


  • La banalité de l'esprit

    La banalité de l'esprit

    L'esprit se perçoit comme la référence, comme l'évidence et non pas comme un but spirituel à atteindre. Se vivre en tant qu'esprit devient une expérience ordinaire et normée. Comprenez-vous le changement de paradigme ? Ce qui vous faisait rêver auparavant est devenu LA réalité, vous vivez votre rêve ! L'esprit idolâtre son quotidien, il vénère ses journées et ses nuits simples et pourtant miraculeuses, il déifie tout ce qui l'entoure, il joue comme un enfant à construire sa destinée ici, sur terre....car il vit sur cette terre mais il vit aussi au sein de l’univers, ces deux évocations de lui-même n'en faisant plus qu'une.

    Conscientisez ce que vous êtes : disons qu'à l'origine, l'humain habite dans une seule pièce, une seule dimension. Puis, vous réalisez que dans une pièce adjacente, vous existez aussi en tant qu'esprit ! L'éveil commence, vous cherchez à ouvrir la porte entre ces deux pièces, à fusionner ce qui était séparé. Pour finir, votre univers intègre l'illimité, vous percevez que vous êtes également au-delà de l'esprit, au-delà de l'humain : il existe une troisième pièce qui contient les deux autres, celle de la vacuité, la cellule originelle, VOUS, sous votre forme première.

    Vous habitez ces trois pièces, aucune n'est décorée plus richement qu'une autre, elles sont toutes VOUS. Vous n’aspirez donc plus à en favoriser une plutôt qu'une autre. Pourquoi le feriez-vous puisque vous vivez confortablement vos multiples états d'être ? Vous naviguez tout simplement entre ces trois espaces, dans la félicité la plus complète. Vous vivez une autre réalité, votre conscience contient tous vos potentiels de création, vous êtes énergie et matière, VOUS ÊTES TOUT.

    Vous vous projetez dans le cosmos, vous visitez le temps, vous ne ressentez pas la vie, vous êtes la vie. Vous incarnez votre humanité, vous jouissez de vos émotions, de vos ressentis. Vous vous amusez à inventer un nouvel être humain, vous répertoriez d'autres schémas quantiques, vous défaites certaines lois et en initiez d'autres. Tel est votre pouvoir, le pouvoir de l'esprit humain.

    Vous êtes une multitude d'entités dissemblables mais une seule conscience, un seul atome de lumière. Cette nouvelle perception de vous-même, EN VOUS, vous permet de vivre votre humanité dans la joie et la paix. Vous aimez votre création physique, vous n'avez plus de difficulté à unifier vos différences : certes, votre facette humaine ne dispose pas des mêmes attributs que ceux  de l'esprit, mais il s'agit d'un choix de votre part. Vous êtes l'humain et l'esprit mais votre projet avéré est bien de ne pas structurer vos deux personnalités de la même façon. A quoi vous servirait la pièce dans laquelle s'ébat votre humanité si elle était identique à la chambre de l'esprit ? !

    Voyez comme ce qui vous paraissait chaotique auparavant est grandiose pour votre âme : vous manipulez un univers cellulaire ! Vous le modelez en conscience ! Il s'agit d'un miracle, de votre plus bel ouvrage. Voyagez dans le cosmos est extrêmement banal en vérité, alors que façonner une structure vivante à partir de la matière est une véritable prouesse.

    Vivre, aimer, ressentir, toucher, gouter, s'exprimer, s'emplir d'émotions est l'aventure qu'est venu vivre l'esprit sur terre. Il n'y a que votre strate humaine, enfermée seule dans sa pièce sans porte ni fenêtre, qui souhaite quitter cet état divin. L'esprit, lui, au contraire, se complet à être lui-même sous cette forme !

    Devenez un esprit humain banal, pensez comme un esprit. Vous découvrirez que ses aspirations sont bien plus accessibles que celle d'un humain inconscient. L'esprit est simple, souvenez-vous : il ne souhaite qu'une seule chose, rester tel qu'il EST au cœur de la matière, aimer son humanité et la faire évoluer, tandis que l'humain désire être l'esprit sans s'apercevoir qu'il l'est, sans ambiguïté : cela donne lieu à de multiples interprétations compliquées et infondées. Chercher à devenir ce que vous êtes de toute éternité est impossible et rend le chemin de l’ascension éternel. Vous n'arriverez jamais nulle part, puisque vous y êtes déjà !

    Alors que l'humain ne se perçoit pas comme l'esprit, l'esprit vit qu'il est l'humain ! C'est vous, c'est la même chose ! Voilà où se situe le retournement de conscience : c'est l'esprit qui observe sa vie et non plus l'humain, et croyez-moi, il est fort banal de se vivre comme l'esprit.

    P.S : j'utilise en conscience le terme de banalité. Pour un humain, il s'agit presque d'une insulte. Pour l'esprit, tout n'est qu'évidence. La banalité se pare de lumière, elle est admirée et magnifiée.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2015

     

     

     

     

     

     


  • La conscience, cet espace si facile d'accès

    La conscience, cet espace si facile d'accès

    Il a été dit que tout est en vous. Vous l'avez tant de fois lu, tant de fois répété que vous avez l'impression que cette évidence est intégrée. Et pourtant ! Vous attendez de voir à quoi ressemblera l'être de lumière que vous serez demain, vous vous perdez en conjectures concernant les ressentis qui adviendront alors en vous, lorsque vous vivrez une autre conscience....mais vous êtes déjà conscient ! Ne le percevez-vous pas ? Que vous faut-il de plus ? Qu'est-ce que la conscience à vos yeux pour que vous ne réalisiez pas dans l'instant que vous en êtes déjà pourvu ?

    Vous accolez tant d'images à ce que devrait être votre conscience. Un être réalisé doit forcément posséder une conscience différente ! Chacun la définit à sa façon, l'habille selon ses propres prismes sans même imaginer que vous évoquez tous LA conscience une et indivisible.

    LA conscience est la même pour tous, elle s'établit simplement sur une multitude de fréquences. Imaginez une ligne de conscience, une cellule originelle. Puis ajoutez-y un curseur que chaque esprit positionne à sa guise. Voyez alors le potentiel illimité de conscience qui se tient à votre disposition ! 

    Ainsi, tout en étant UNE, LA conscience est en même temps une multiplication infinie de dimensions quantiques individuelles et personnelles.  Cependant, un seul élément est similaire pour tous : la conscience d'être.

    N'êtes-vous pas conscient d'exister ? De souffrir et d'aimer ? De pleurer et de rire ? De courir et de dormir ? Pour certains, n’avez pas conscience que vous êtes plus que ce corps, que cette humanité ? Que vous êtes un esprit, une forme matérielle et énergétique ? Voyez, vous êtes conscient ! Vous l'avez toujours été.  Seulement, vous avez fait vôtre la croyance que la conscience, la vraie, ressemble à quelque chose d'autre, qu'elle possède un visage particulier, qu'elle est un mystère à élucider. Vous vous êtes imposé un chemin vous menant vers la conscience alors que vous l'êtes déjà, de toute éternité. Vous avez paré le concept de "conscience" de mille et une fioritures, complexités, abstractions. Vous avez nommé la conscience de bien des noms, vous noyant dans un savoir humain compartimenté. Mental, inconscience, sommeil, conscience modifiée, tout cela se résume en un seul mot : LA conscience, la vôtre, celle qui est déjà en vous.

    LA conscience n'a pas de forme précise, elle est ce que vous êtes. Les paradoxes quantiques étant le verbe de l'esprit, lorsque vous posez LA conscience sur votre conscience d'être, cette dernière s'expand sans limite. En cherchant à atteindre une autre conscience que la vôtre, une conscience imaginaire et magnifiée, vous subissez les affres du manque et de la folie. Alors qu'en validant votre conscience d'être humain, là, ici et maintenant, telle que vous la vivez, vous ouvrez les portes de l'univers. Le cosmos dont vous rêvez tant n'est accessible qu'à partir de ce que vous êtes, maintenant, sur cette terre. Car ce que vous êtes EST déjà l'esprit conscient.

    C'est cela l'ascension, la grande illumination. Elle est simplissime. Il vous suffit de CONSCIENTISER votre conscience, d'induire la fusion de l'observateur (LA conscience) et de l'observé (votre conscience). C'est tout, juste cela, EN VOUS, car il a été dit que tout est en vous. Vous l'avez tant de fois lu, tant de fois répété que vous avez l'impression que cette évidence est intégrée...Il est temps de le vivre.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2015

     


  • Ne purifiez pas l'eau, purifiez-vous !

    Ne purifiez pas l'eau, purifiez-vous !

    Qu'est-ce que l'unité ? C'est ne pas séparer. Et que faites vous lorsque vous purifiez l'eau ? Vous séparez.

    Vous êtes l'eau ! Il n'y a pas "elle" et "vous", il y a L'UN. L'esprit humain que vous devenez ne perçoit pas l'élément liquide comme un  atome de matière souillé pour lequel il devrait FAIRE quelque chose. L'esprit EST purification en lui et donc autour de lui,  puisqu'à ce niveau de conscience, c'est la même chose. Il n'existe pas un monde qui serait en dehors de vous et en danger. Il n'y a que VOUS et vous êtes la lumière qui jaillit, qui purifie, qui guérit.

    Je n'évoque ici que ce que je vis, moi, l'esprit humain. Je ne m'affole plus sur l'état de l'eau et sur la forme que je VOIS mais je valide MA guérison et la projette partout autour de moi, dans l'eau y comprise. Je m'aime est la seule réalité, elle me contient et me définit. Cet amour réhabilite tout, sans aucun investissement de ma part : je suis la guérison de l'eau, c'est ma nature première d'être TOUT.

    Ainsi, en ce qui me concerne, j'ai bu de l'eau croupie en Inde dans la paix la plus absolue et dans la conscience que "moi l'eau", je ne peux m’abimer, "moi l'esprit". Je n'utilise aucun purificateur d'eau, je m'abreuve en toute tranquillité d'eau du robinet, elle EST moi, comme l'eau en bouteille, comme l'eau de pluie, comme l'eau de source, comme l'eau souillée.

    Je me bois et je me mange en permanence, moi, L'UN. Je ne peux avoir peur de moi, quelle que soit mon apparence car ce que je vois n'a aucune importance, je ne m’appuie que sur ce que je suis.

    Ces mots résonneront ou pas en votre cœur. Si vous êtes de ceux qui ont cru que purifier l'eau à certains endroits de la terre faciliterait votre ascension, ma fréquence peut vous heurter. Les stages luminiques que j'organise s'appuient sur la même évidence : la fusion entre vous et l'aliment, entre vous et l'eau doit se faire. Vous vivez l'unité ou vous ne la vivez pas.

    Pensez comme un esprit et ne faites plus rien. Aimez-vous et conscientisez-vous comme étant la cellule originelle et c'est tout. Voyez comme il est compliqué pour un humain de cesser de s'agiter et d'ÊTRE, tout simplement. Vous désirez tellement réparer le monde extérieur qu'une fois encore, vous oubliez l'essentiel : c'est en vous que le monde guérira, pas en dehors de vous.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2014

    Première image de la vidéo ci-dessous, gif-art de George Redhawk et Nazar Bilyk :

     

     


  • L'eau luminique

    L'eau luminique

    L'eau ou la conscience liquide

    L'eau réagit aux fréquences d'amour et de haine, toujours dans la perfection

    Ne purifiez pas l'eau, purifiez-vous !

    Le nectar sacré

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2016

     

    Note janvier 2019 :

    J'ai connu le feu...une parcelle du domaine est partie en fumée il y a quelques années....et tel le phénix renaissant de ces cendres, cette étape m'a transformée....il y eut un "avant" et un "après"...

    Aujourd'hui, j'explore le déluge....il pleut ici depuis plusieurs mois, incessamment, jour et nuit....et je me sens parfaitement bien dans cet élément aquatique...JE le stimule avec joie, JE m'y baigne littéralement, car il symbolise "un état de liberté" retrouvé...
    Le sang humain est constitué à 79 % d'eau...imaginons que nous posions de multiples garrots en permanence, que nous bloquions le système veineux....?
    Pour MON corps planétaire, c'est identique....JE me suis ingénié à dévier MES courants naturels, interdisant au flux vivant de circuler et de "nourrir" ce qui doit l'être....barrages, bétonnage, éradication de certaines rivières et fleuves...
    L'eau reprend son élan, "dans" et "sur" la terre....elle redevient sauvage, elle s'émancipe de tout carcan....JE la vois, l'entends et la ressens chaque jour, elle est partout en moi et autour de moi sans que l'idée même de la contraindre ne m'habite....elle peut tout emporter, détruire tout ce qui lui plaira, elle est sacrée.....elle ME parcourt de façon souveraine, elle sait là où elle doit "se replacer", la mémoire de ses anciens réseaux est intacte....
    Le déluge permet tout simplement à l'eau de s'affranchir des règles érigées dans cette dimension de contrôle....Aucun humain ne contrôle le déluge....JE le contrôle :)
    En tant que planète, JE me libère, JE n'obéis plus au concept de "l'homme" mais à MOI qui suit l'homme...
    JE purifie tout ce qui doit l'être, JE réhabilite MES courants initiaux et j'en connecte de nouveaux au passage...
    L'irradiation viendra ensuite....car si l'irradiation permet à MA matière de transmuter d'une dimension à une autre, il faut que ce corps y soit prêt et vierge de toute histoire humaine...
    JE pleux....c'est ainsi....


    Mesnet

     

     

     






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires